↑

Accueil > Recherches > Soutenances et distinctions > Thèses soutenues > Les docteur·e·s > SCHOENECKER Aurore

Aurore Schoenecker

Docteure en Langues et littératures

École normale supérieure – PSL

Sujet de thèse : « Apprentissage et diffusion de la langue espagnole en France aux xvie et xviie siècles ».

Directrice de thèse : Isabelle Pantin.

Date de soutenance : 9 décembre 2017.

Composition du jury : Robert Chartier (président), Isabelle Pantin, Emmanuel Bury, Guiomar Hautcoeur Pérez-Espejo, Roland Béhar, Fernando Bouza, Christian Péligry.


Agrégée de lettres modernes, Aurore Schoenecker a été membre du groupe d’études sur les savoirs à la Renaissance fondé en 2011 et animé par Isabelle Pantin.
En 2011-2012, elle est chercheur associé à la Bibliothèque nationale de France dans le cadre d’un projet intitulé : « Apprendre l’espagnol en France aux seizième et dix-septième siècles ».
De 2012 à 2016, elle est attachée à la Réserve de la BnF et y travaille sur la bibliothèque de Gaston d’Orléans (1608-1660) sous la direction de Jean-Marc Chatelain.
Membre de la Casa de Velasquez en 2016-2017 (page personnelle sur le site de la Casa, consultée en septembre 2022).

Elle a soutenu en 2017 une thèse de doctorat sur les traductions françaises des textes littéraires espagnols au xviie siècle, sous la direction du Professeur Isabelle Pantin (ENS, ED 540 transdisciplinaire Lettres/Sciences). Cette étude, tout en cherchant à évaluer l’importance quantitative et qualitative de la pénétration des œuvres espagnoles en France, vise à mettre au jour les modalités pratiques et intellectuelles de leur diffusion (à travers les cercles de plume et les réseaux de réseaux de distribution organisés autour de divers intermédiaires, tels qu’auteurs, interprètes, maîtres de langues, imprimeurs-libraires…), ainsi qu’à éclairer les choix théoriques et esthétiques qui président au travail de version d’une langue en l’autre.

Plus particulièrement intéressée par la prose narrative du premier dix-septième siècle, auquel elle a consacré son master, elle prépare actuellement une édition critique des Rencontres funestes de Jean-Pierre Camus [1644].

Publié le 24 mars 2015, mis a jour le samedi 8 octobre 2022

Version imprimable de cet article Version imprimable
Accueil du site IHMC
 
Institut d'histoire moderne
et contemporaine – UMR 8066
ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris
+33 (0)1 44 32 32 86
contact-ihmc@ens.fr
Facebook X YouTube