↑

Accueil > Le Laboratoire > Annuaire des membres > Membres associé·e·s > TRONCHET Guillaume

Guillaume Tronchet

Membre associé

Conseiller référendaire en service extraordinaire | Cour des Comptes

Présentation
Déplier/Replier
Publications
Déplier/Replier
Interventions et médias
Déplier/Replier
Thèse de doctorat
Déplier/Replier

Titres et fonctions

  • Conseiller référendaire en service extraordinaire, Cour des Comptes
  • Inspecteur général de l’éducation, du sport et de la recherche
  • Chercheur associé, Institut d’histoire moderne et contemporaine (ENS-PSL, Université Paris 1, CNRS)
  • Directeur du projet de recherche ANR GlobalYouth, ENS-PSL (ANR-17-CE28-0005-01)
  • Fellow de l’Institut Convergences Migrations

Thèmes de recherche

  • Histoire globale des universités et de la mondialisation universitaire
  • Politiques publiques de l’éducation et de la recherche
  • Migrations scientifiques internationales, 19e-21e s.
  • Etudiants étrangers, coloniaux et réfugiés en France, 19e-21e s.
  • La Cité internationale universitaire de Paris, des années 1920 à nos jours

Publié le 26 février 2016, mis a jour le jeudi 17 novembre 2022

Ouvrages

Couverture de l'ouvrageLe Campus monde. La Cité internationale universitaire de Paris, de 1945 aux années 2000, Presses universitaires de Rennes, 2022, 336 p. (auteur et codirecteur avec Dzovinar Kévonian, préface de Christophe Charle).

Couverture de l'ouvrage André Honnorat. Un visionnaire en politique, Paris, Maisonneuve & Larose/Hémisphères Éditions, 2020, 448 p. (préface de Patrick Weil).

Couverture de l'ouvrage La Babel étudiante. La Cité internationale universitaire de Paris (1920-1950)Presses universitaires de Rennes, 2013, 250 p. (auteur et codirecteur avec Dzovinar Kévonian, préface de Robert Frank).

Couverture de l'ouvrage Les étudiants étrangers en France, XIXe-XXe siècles, Paris, La Découverte, coll. "Repères", à paraître (coauteur avec Antonin Durand).

Couverture de l'ouvrageLa fabrique d’une réputation. La France et ses universités dans la compétition internationale, XIXe-XXe siècles, en préparation (titre provisoire).

Chapitres d’ouvrages et articles dans des revues

« "La qualité plutôt que la quantité" : le tournant élitiste de l’accueil des étudiants étrangers en France dans les années 1930 », in Marianne Amar et Nancy Green (dir.), Migrations d’élite. Etat des lieux et approches comparatives, Presses universitaires François-Rabelais, à paraître en 2022.

« Les mobilités étudiantes en Europe au XXe siècle », Encyclopédie pour une histoire nouvelle de l’Europe, Labex EHNE, à paraître.

« Introduction », Journal of International Mobility, n°9 (A l’épreuve des mobilités forcées : stratégies, acteurs et pratiques de l’éducation et de la formation dans l’accueil des réfugiés), PUF, 2022.

« "La Cité en ébullition" : jeunesse étudiante et action collective à la Cité internationale universitaire de Paris, de 1945 aux années 1968 : contestations, mobilisations et circulations »in Dzovinar Kévonian et Guillaume Tronchet (dir.), Le Campus monde. La Cité internationale universitaire de Paris, de 1945 aux années 2000, Presses universitaires de Rennes, 2022, p. 71-120.

« Pour une histoire multi-située de la Cité internationale universitaire de Paris »in Dzovinar Kévonian et Guillaume Tronchet (dir.), Le Campus monde. La Cité internationale universitaire de Paris, de 1945 aux années 2000, Presses universitaires de Rennes, 2022, p. 15-34 (coécrit avec Dzovinar Kévonian).

« L’accueil des étudiants étrangers : des dissensus historiques »Plein droit, n°130, 2021, p. 11-14 (avec Antonin Durand).

« L’accueil des étudiants réfugiés au XXe siècle : un chantier d’histoire globale »Monde(s). Histoire, espaces, relations / French Journal of Global History, n°15, 2019, p. 93-116.

« L’expertise universitaire en diplomatie : entre valorisation sociale et assignation à résidence (1880-1940) »in Stanislas Jeannesson, Fabrice Jesné et Eric Schakenbourg (dir.), Experts et expertises en diplomatie. La mobilisation des compétences dans les relations internationales, du Congrès de Westphalie à la naissance de l’ONU, Presses universitaires de Rennes, 2018, p. 305-317.

« Learning from the past : historical trends in internationalization of French Higher Education »in Georgiana Mihut, Philip G. Altbach and Hans de Wit (ed.), Understanding Higher Education Internationalization : Insights from Key Global Publications, Rotterdam/Boston/Taipei, Sense Publishers, 2017, p. 29-31.

« The defeat of university autonomy : French academic diplomacy, mobility scholarships and exchange programs (1880s-1930s) »in Giles Scott-Smith and Ludovic Tournès (ed.), Global Exchanges. Scholarship and Transnational Circulations in the Modern World, New York, Berghahn Books, 2017, p. 50-64.

« Université »in Olivier Christin, Stéphane Soulié et Frédéric Worms (dir.), Les 100 mots de la République, Paris, Presses universitaires de France, 2017.

« L’ouverture internationale des universités en France (1860-1914) »in Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La vie intellectuelle en France (XIXe-XXe s.), Paris, Seuil, 2016, p. 614-617.

« Les bourses de voyage "Autour du Monde" de la Fondation Albert Kahn (1898-1930) : les débuts de l’internationalisation universitaire », in Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La vie intellectuelle en France (XIXe-XXe s.), Paris, Seuil, 2016, p. 618-620.

« Internationalization trends in French Higher Education : a historical overview »International Higher Education, n°83, 2015, p. 28-30 (also translated into SpanishRussian and Chinese).

« Universités et grandes écoles : perspectives historiques sur une singularité française »Regards croisés sur l’économie, n°16, 2015, p. 39-52.

« "Un bluff perpétuel". Les dessous de la présence française dans l’Université turque (années 1930) »in Gunes Isıksel et Emmanuel Szurek (dir.), Turcs et Français. Une histoire culturelle (1860-1960), Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 285-305.

« La Cité universitaire : une joint-venture transnationale dans le Paris des années 1920 et 1930 », in Serge Jaumain et Pierre Van den Dungen (dir), Biermans-Lapôtre. Histoire d’un mécène et de sa fondation, Bruxelles, Lannoo/Racine Editions, 2013, p. 85-100 (also translated into Dutch).

« Diplomatie universitaire ou diplomatie culturelle ? La Cité internationale universitaire de Paris entre deux rives (1920-1940) »in Dzovinar Kévonian et Guillaume Tronchet (dir.), La Babel étudiante. La Cité internationale universitaire de Paris (1920-1950), Presses universitaires de Rennes, 2013, p. 59-88.

« La Cité internationale universitaire de Paris dans l’atelier de l’historien »in Dzovinar Kévonian et Guillaume Tronchet (dir.), La Babel étudiante. La Cité internationale universitaire de Paris (1920-1950), Presses universitaires de Rennes, 2013, p. 13-34 (with D. Kévonian).

« L’État en miettes. La fabrique de l’impérialisme universitaire français (années 1920-1930) »Hypothèses 2010. Travaux de l’École doctorale d’histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, Publications de la Sorbonne/École des Chartes, 2011, p. 281-292.

« Réseaux et pouvoirs. Logiques de l’informel »Hypothèses 2010. Travaux de l’École doctorale d’histoire de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris, Publications de la Sorbonne/École des Chartes, 2011, p. 237-246 (with H. Bocher, J. Tamiatto, C. Tignolet).

« André Honnorat ou l’hygiène par l’exemple (1910-1940) », La Promotion de la santé au travers des images véhiculées par les institutions sanitaires et sociales (Actes du colloque sur l’histoire de la protection sociale, Arles, avril 2007), Paris, Comité d’histoire de la sécurité sociale, 2009, p. 371-387.

« André Honnorat, la République et la modernisation des Basses-Alpes (1889-1950) »Chroniques de Haute-Provence, n°359, 2007, p. 99-141.

« Le cabinet Rouvier et l’administration préfectorale dans la crise des Inventaires (janvier-mars 1906) »in Patrick Weil (dir.), Politiques de la laïcité au XXe siècle, Paris, PUF, 2007, p. 77-97.

Mémoires universitaires

Savoirs en diplomatie. Une histoire sociale et transnationale de la politique universitaire internationale de la France (années 1870-années 1930), PhD Dissertation in History, dir. Patrick Weil, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2014, 701 p.

Naissance de la diplomatie universitaire française (1910-1940), Master Dissertation, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2007.

André Honnorat (1868-1950). Essai de biographie politique, Mémoire de Maîtrise en Histoire, dir. Patrick Weil, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2004.

Publié le 26 février 2016, mis a jour le vendredi 25 novembre 2022

Interventions non publiées

"Etude des trajectoires étudiantes : sources, outils, méthodes", table-ronde organisée dans le cadre de la séance 4 "Outils prosopographiques pour l’histoire de l’enseignement de la création artistique" du séminaire HPCA-Hastec, Ecole nationale des Beaux-arts, Labex Hastec, Ecole nationale des Chartes, 14 décembre 2021. 

"Étudiants français et étrangers de la Cité internationale universitaire de Paris (années 1920-années 1950) : un premier bilan de l’ANR Global Youth", intervention au séminaire "La prosopographie : objets et méthodes", séminaire de recherche pluridisciplinaire organisé par le LAMOP, l’UMR Triangle et les Archives nationales, avec le soutien du LabEx HaStec, d’ANHIMA et de l’IHMC, Sorbonne, 26 novembre 2021.

"Les passeurs de la révolte : les étudiants étrangers en France en mai-juin 1968, quelques réflexions liminaires", intervention au colloque Etudiants, intellectuels et artistes étrangers et post-coloniaux en France dans les années 68, Centre d’histoire sociale des mondes contemporains, Collex Persée, ANR GlobalYouth, IHMC, IDHES, Campus Condorcet, 25-26 mai 2021.

"Université, diplomatie et philanthropie : les réseaux de la Cité internationale universitaire de Paris", intervention au séminaire ATRHE (Association transdisciplinaire pour les recherches historiques sur l’éducation), séance animée par Rebecca Rogers, Université Paris Descartes, 16 mai 2019.

"Localizing Global Dynamics of the Student Protest : International Students, Circulations and Cultural Connections at the Cité internationale universitaire de Paris in 1968", Conference Globalizing the student rebellion in the long ‘68, University of Valencia, 3 octobre 2018.

"Faire l’histoire des migrations étudiantes internationales XIXe-XXe siècles", séminaire "Accueillir les étrangers dans l’Europe du XIXe siècle" (dir. Antonin Durand), Institut des migrations-IHMC, École normale supérieure, 1er juin 2018.

"La Sorbonne et sa diplomatie universitaire en temps de guerre : flottements, adaptations et redéploiements (1914-1919)", Colloque L’académie de Paris pendant la Grande Guerre, organisé par Christophe Charle, Jean-Noël Luc, Stéphanie Méchine, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, IHMC, Université Paris-Sorbonne, CRHXIX, Académie et Chancellerie des Universités de Paris, 9-10 novembre 2017.

"Penser les diplomaties universitaires. Acteurs et dynamiques de l’internationalisation de l’enseignement supérieur aux XIXe et XXe siècles (Europe, États-Unis)", Colloque Mobilités et circulations internationales étudiantes d’hier à aujourd’hui, MSH Lorraine, Université de Lorraine, 17-18 octobre 2017.

"L’espace social de la Cité internationale universitaire de Paris (années 1920-années 1990)", Séminaire Transferts culturels, organisé par Michel Espagne, Pascale Rabault-Feuerhahn et Anne-Marie Thiesse, École normale supérieure, 14 octobre 2016.

"Le poids de l’histoire : la France et la gestion des mobilités étudiantes internationales (1945-2015)", Colloque « Les circulations étudiantes dans l’espace francophone au XXe siècle : institutions, parcours et sociabilités », organisé par Claude Hauser, Matthieu Gillabert et Jean-Philippe Warren, Université Concordia à Montréal/Université de Fribourg, 8 juillet et 29 septembre 2016.

"Penser la diplomatie universitaire. Les dynamiques d’internationalisation du champ universitaire français (1880-1914)", intervention dans le cadre de l’Atelier de l’historien moderniste et contemporanéiste "Les voyages forment la jeunesse. La mise en place des bourses de voyages étudiantes en France au début du XXe siècle", animé par Antonin Durand et Rahul Markovits, École normale supérieure, 18 février 2016.

"La diplomatie universitaire française et la gestion des migrations universitaires internationales en temps de guerre (1939-1945)", Journée d’étude Les circulations intellectuelles durant la Seconde Guerre mondiale. Espace européen et Union soviétique, organisée par Marie-Cécile Bouju (Paris 8), Isabelle Gouarné (CURAPP), Marie-Anne Matard-Bonucci (Paris 8), Rachel Mazuy (IHTP), Pascal Even (Archives du ministère des Affaires étrangères), INHA, 17-18 juin 2015.

"L’accueil des étudiants étrangers en France à la veille de la Première Guerre mondiale : le cas des étudiants ottomans", Groupe de travail « Histoire de l’École des langues orientales vivantes », animé par Alain Messaoudi, EHESS, 15 mars 2013.

"Déconstruire l’archive. Propositions pour repenser l’histoire des diplomaties culturelles", intervention au séminaire « Archives et sources », Master "Pratiques de l’interdisciplinarité", ENS/EHESS (séance animée par Emmanuel Szurek, 24 novembre 2011.

"Transnational history and international academic relationships in the 20th century", Séminaire Neuere Forschungen zur Globalgeschichte, séance "Transnationale Geschichte - Deutsche und französische Perspektiven in der Diskussion" (sous la direction du Prof. Madeleine Herren, directrice du projet A3 Networks in Times of Transition. Toward a Transcultural History of International Organisations), Cluster of Excellence Europe-Asia in a Global Context, Heidelberg Universität, 25 novembre 2010.

"Sources administratives, archives d’État : le grand récit national. Autour du "rayonnement culturel" de la France sous la IIIe République", intervention au séminaire « Archives et sources », Master "Pratiques de l’interdisciplinarité", ENS/EHESS (séance animée par Emmanuel Szurek), 18 novembre 2010.

"L’espion qui venait du Droit. Universitaires français en Grande-Bretagne (1919-1939)", conférence pour la célébration du centenaire de l’Institut français du Royaume-Uni « France in the British Mind (1910-2010) », Londres, Institut français du Royaume-Uni, 8 mai 2010.

"La mémoire des fondateurs de la Cité internationale universitaire de Paris au XXe siècle : le cas André Honnorat", communication au 134e Congrès du CTHS « Célèbres ou obscurs. Hommes et femmes dans leur territoire et leur histoire », 20-25 avril 2009.

"Instruction publique ou Affaires étrangères ? Les pouvoirs publics et les enseignants français à l’étranger (1910-1940)", communication au 133e Congrès du CTHS « Migrations, transferts et échanges de part et d’autre de l’Atlantique », Québec, Université de Laval, 2-7 juin 2008.

"La France dans les migrations scientifiques internationales (1910-1940)", communication au séminaire des doctorants du Centre d’histoire sociale du XXe siècle (séance animée par Danièle Voldman), 21 mai 2008.

"L’Etat, l’ONUEF (Office national des universités et écoles françaises) et les ambiguïtés de l’expansion universitaire française à l’étranger (1910-1940)", communication au colloque « L’État et l’éducation (1808-2008) », Université Paris IV Sorbonne, Université Lille 3, Service d’histoire de l’éducation (IRNP/ENS), 11-13 mars 2008.

Médias et histoire publique

"André Honnorat, un self-made man au Parlement", entretien pour Nonfiction.fr et l’Association des professeurs d’histoire et de géographie (APHG), 25 janvier 2021.

"Un précurseur français du soft power"Le Grand Continent, 14 novembre 2020.

"Heure d’été, heure d’hiver : le couvre-feu oublié de la Grande Guerre"The Conversation, 25 octobre 2020.

"La Cité internationale universitaire de Paris en Mai-68, à travers les tracts conservés dans les fonds du Centre d’histoire sociale des mondes contemporains", texte pour l’exposition virtuelle Mai-Juin 1968 : étudiants étrangers en 1968, Centre d’histoire sociale des mondes contemporains (Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne/CNRS), ANR GlobalYouth, Campus Condorcet, 2020.

"Mobilités étudiantes, formation des élites et flux migratoires"Médiapart, Emission "Présence du passé" animée par Antoine Perraud, 13 février 2019. 

"Figures de l’internationalisme : l’ouverture internationale des universités en France"France Culture, Emission "La Fabrique de l’histoire", 12 septembre 2018.

"La Sorbonne des étudiants étrangers, XIXe-XXe siècles", Cycle "La Sorbonne, patrimoine des jeunesses du monde", Journées européennes du patrimoine, Chancellerie des universités de Paris, 16 septembre 2017.

"La Sorbonne des étudiants étrangers", France Inter, Emission La Marche de l’histoire, 14 septembre 2017.

"Petite histoire des mobilités étudiantes en Europe au XXe siècle", table-ronde "La circulation des idées, des connaissances et des hommes en Europe : des humanistes à Erasmus +", Agence Erasmus+, 19e Rendez-vous de l’histoire de Blois, 6 octobre 2016.

"Comment les Etats-Unis attirent les étudiants étrangers : ce que révèle un document Wikileaks"Chroniques de diplomatie universitaire, EducPros, 30 juin 2015.

"L’Afrique révolutionne sa diplomatie universitaire : la France doit se positionner"Chroniques de diplomatie universitaire, EducPros, 25 juin 2015.

"Faut-il angliciser les cursus universitaires ? Les leçons du modèle japonais"Chroniques de diplomatie universitaire, EducPros, 5 mars 2015.

"L’attractivité universitaire britannique minée par les réformes du Parti conservateur"Chroniques de diplomatie universitaire, EducPros, 25 février 2015.

"Faire le pari de l’étranger"Le Monde, 25 mai 2011.

André Honnorat. Sur les traces d’un bâtisseur, film documentaire réalisé par Jean-Michel Fouque, Transkom Production, TV5 Monde, 2010, 26mn.

Auteur de l’exposition "André Honnorat, sur les traces d’un bâtisseur (1868-1950)", Cité internationale universitaire de Paris, 2010.

Publié le 2 octobre 2022, mis a jour le jeudi 17 novembre 2022

Couverture de l'ouvrage

Savoirs en diplomatie. Une histoire sociale et transnationale de la politique universitaire internationale de la France (années 1870-années 1930)
PhD Dissertation in History, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, 2014, 701 p.

Voir la Table des matières (sur Academia.edu)

Thèse soutenue le 5 décembre 2014 à la Cité internationale universitaire de Paris (Fondation Abreu de Grancher), devant un jury composé de Christophe Charle, président du jury (Université Paris 1), Nicolas Guilhot (CNRS-New York University), Stanislas Jeannesson (Université de Nantes), Anne Simonin (CNRS-Maison française d’Oxford), Ludovic Tournès (Université de Genève), Patrick Weil, directeur de thèse (CNRS/Université Paris 1).

Mention Très Honorable avec les Félicitations du Jury à l’unanimité.

Résumé

A rebours d’une historiographie de la diplomatie culturelle, qui tend à épouser les cadres conceptuels du Quai d’Orsay en utilisant le motif englobant du « culturel » pour désigner des actions de politique étrangère distinctes du militaire, du politique et de l’économique, le propos de la thèse est de montrer qu’il a existé en France, entre la fin du XIXe et le premier XXe siècle, une forme d’action, cohérente et autonome, à caractère international et transnational : la « diplomatie universitaire ». Né autour des années 1870-1900, à la confluence de dynamiques socio-économiques pluriscalaires (locales, nationales, globales) tendant à internationaliser le champ universitaire français et à universitariser l’exportation des savoirs (accueil d’étudiants et de professeurs étrangers, programmes de bourses de mobilité sortante, internationalisation des cursus universitaires, création d’antennes et d’instituts universitaires français à l’étranger), ce domaine d’intervention a été, à partir des années 1900-1910, intégré à une politique universitaire internationale étatisée, sous la conduite du ministère de l’Instruction publique et de réseaux d’acteurs à la croisée du public et du privé (comme l’Office national des universités et écoles françaises). L’après-guerre constitue un moment d’hétéronomisation du secteur, lequel est investi par des acteurs dont les logiques sont extérieures à celles ayant jusqu’ici prévalu : ainsi des entrepreneurs en diplomatie culturelle au Quai d’Orsay, avec qui les acteurs de la diplomatie universitaire sont en situation de collaboration et de concurrence dans les années 1920- 1930, et vis-à-vis desquels ils tentent de préserver leur autonomie, tandis que la politique universitaire internationale de la France est peu à peu intégrée au champ de la diplomatie culturelle. À partir d’archives et de sources inédites, en proposant un nouveau cadre théorique d’analyse à travers la notion de "diplomatie universitaire", la thèse retrace l’histoire de cette autonomie perdue.


Abstract

Academic Diplomacy in the Making : a Social and Transnational History of The International Academic Policy of France (1870’s-1930’s)

Criticizing the notion of “cultural diplomacy” spread by the Foreign Affairs Departments of European countries and of the United States, this thesis theorizes for the first time the notion of “academic diplomacy”. In France, this international and transnational action was built by the universties of the Third Republic in order to attract foreign students and academics, and to export the french knowledges abroad. It was born between the late 1870s and the mid 1900s, at the intersection of social and economical dynamics, that the dissertation analyses at different scales (local, national, global) with the tools of history and sociology. In the 1900s and 1910s, under the influence of some members of Parliament and some academic networks (like the Office national des universités et écoles françaises, ONUEF), this sector was gradually invested by State and placed under the control of the French Ministry of Education and its new international academic policy. The Great War reinforced the weight of the interstate et political logics. In the 1920s and 1930s, actors of academic diplomacy were increasingly in competition with the new actors of cultural diplomacy, related to the French Ministry of Foreign Affairs. Without success, they tried to preserve their autonomy, but the international academic policy of France was gradually integrated into the cultural diplomacy area. The loss of academic autonomy is the central question of the thesis.

Publié le 4 mars 2016, mis a jour le vendredi 25 novembre 2022

Version imprimable de cet article Version imprimable
Accueil du site IHMC
 
Institut d'histoire moderne
et contemporaine – UMR 8066
ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris
+33 (0)1 44 32 32 86
contact-ihmc@ens.fr
Facebook Twitter YouTube