(|match{sommaire}|?{ "", ""})
Accueil du site IHMC

Accueil > Rencontres > Séminaires > Séminaires 2022-2023 > (Dé)faire le patrimoine

L'accès en auditeur libre aux séminaires de l'IHMC est possible, dans la limite des places disponibles. Cependant, en raison de la pandémie de coronavirus, la préinscription est désormais obligatoire auprès de l'organisateur du séminaire, en utilisant le courriel indiqué dans leur présentation complète. Les personnes extérieures à l'établissement où se tient l'événement devront également présenter leur passe sanitaire.
Par ailleurs, en raison du plan Vigipirate, les personnes qui ne disposent pas de cartes d'étudiant ou professionnelles de l'ENS ou de Paris 1 devront se présenter avec une pièce d'identité à l'entrée de l'établissement.
N'hésitez pas à joindre l'organisateur du séminaire ou le chargé de communication de l'IHMC pour plus d'informations. Pour les séminaires de l'IHMC-IHRF (et uniquement IHMC-IHRF), vous pouvez aussi contacter Thomas Corpet.

Partager cette page :

(Dé)faire le patrimoine

Séminaire de recherche organisé par Michela Passini (IHMC / CNRS), Léa Saint-Raymond (IHMC / ENS-PSL) et Marie Tchernia-Blanchard (université Rennes 2)

Un jeudi par mois de 10 h 30 à 12 h 30.
Salle de l’IHMC, escalier D, 3e étage
ENS-PSL, 45 rue d’Ulm, Paris.

Télécharger le programme (.pdf, 452 ko)

Inscription : https://forms.gle/WmxJg6EMSH6UWUZn6

Accès en visioconférence possible : 
https://us02web.zoom.us/j/81186197370?pwd=TlVhcE1kRGgxL3prSHhPY0ZGdlNXdz09 
N° réunion : 811 8619 7370
Code : 238776

Le patrimoine a surtout été étudié comme un ensemble d’objets, matériels et immatériels. Les objets, les institutions qui les conservent, les professionnels qui en assurent la gestion sont au centre des travaux qui reconstituent les origines et l’histoire du fait patrimonial. Penser le patrimoine comme une série de pratiques incite en revanche à élargir la recherche à des catégories d’acteurs et d’opérations moins représentées dans les études, et à revoir sous un jour nouveau et plus critique les objets traditionnellement considérés comme relevant du patrimoine.

Illustration : Quelques-unes des œuvres d’art pillées par les nazis, stockées dans une église à Ellingen, en Allemagne, et retrouvées en avril 1945 par des soldats américains de la 3e Armée. CRÉDITS : AFP. 

Documents joints

Publié le 27 octobre 2022, mis a jour le mardi 8 novembre 2022

Séances

Jeudi 10 novembre 2022, 10 h 30 – 12 h 30
L’autonomisation des établissements publics muséaux et ses conséquences sur la structure de l’emploi culturel

Séance annulée

Frédéric Poulard (université Paris Cité) et Marion Mauchaussée (docteure en économie)


Jeudi 8 décembre 2022, 10 h 30 – 12 h 30
La collection Cousin | Réparer les préjudices de l’histoire

Maria José Jarrin (Aix-Marseille Université, laboratoire TELEMMe)
La collection Cousin : un exemple de muséalisation des objets amérindiens de l’Équateur à Paris

Aliénor Brittman (Institut des Sciences sociales du Politique / UMR 7220)
Réparer les préjudices de l’histoire. Post-Shoah et post-colonialisme dans les expériences françaises et italiennes en matière de restitutions de bien culturels depuis 1970


Jeudi 12 janvier 2023, 10 h 30 – 12 h 30
Pour une histoire transnationale du mécénat culturel au xxe siècle. Approches comparées et questionnements croisés

Julie Verlaine (université de Tours)

Discutant : Arnaud Bertinet (université Paris I Panthéon-Sorbonne)


Jeudi 9 février 2023, 10 h 30 – 12 h 30
Qu’est-ce que l’art ? | Quand la guerre fait le patrimoine

Margaux Dumas (université Paris-Cité, ICT / TU Berlin)
Qu’est-ce que l’art ? Restituer pour repatrimonialiser.

Solène Amice (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Centre d’histoire du XIXe siècle [UR 3550] )
Quand la guerre fait le patrimoine. Grande Guerre et politique patrimoniale.


Jeudi 16 mars 2023, 10 h 30 – 12 h 30
Le cabinet d’Antoine-Denis Raudot | Refaire le patrimoine ?

Clémence Fort (ENS, IHMC)
Le cabinet d’Antoine-Denis Raudot (1679-1737) : la patrimonialisation des objets de Nouvelle-France au 18e siècle

Marion Bertin (Avignon Université, Centre Norbert Elias (UMR 8562))
Refaire le patrimoine ? Objets ambassadeurs en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française


Jeudi 13 avril 2023, 10 h 30 – 12 h 30
Henri Focillon | Des estampes aux sculptures

Annamaria Ducci (Accademia di Belli Arti, Carrare)
Henri Focillon et le contexte des études médiévales en France

Clément Bassole (université Paris-Sorbonne, centre André Chastel)
Des estampes aux sculptures : les itinérances muséales de Marcel Aubert (1907-1955)


Jeudi 11 mai 2023, 10 h 30 – 12 h 30
Vers une mise en réseau transnationale du patrimoine local | Trophées et vétérans coloniaux

Lucie Prohin (Uuniversité Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA / INHA)
Vers une mise en réseau transnationale du patrimoine local ?
Étude des connexions et circulations dans le domaine de l’habitat ouvrier en Europe (1851–1913)

Martin Hullebroeck (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, HiCSA / université libre de Bruxelles, CR Mondes modernes et contemporains)
Trophées et vétérans coloniaux : le Congo et les Belges « au service de l’étranger » au Musée de l’Armée en 1910.


Jeudi 8 juin 2023, 10 h 30 – 12 h 30
Jean Cassou. Une histoire du musée, du Front populaire au Centre Pompidou.

Marie Gispert (université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

Discutante : Michela Passini (CNRS-IHMC)

Version imprimable de cet article Version imprimable