↑

Accueil > Le Laboratoire > Annuaire des membres > Membres statutaires > CHAUVARD Jean-François

Jean-François Chauvard

Professeur des universités

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Présentation
Déplier/Replier
Publications
Déplier/Replier
Portrait du membre

École d’histoire de la Sorbonne – UFR09 (IHMC-CRHM)
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
17 rue de la Sorbonne, 75231 Paris Cedex 05

Page personnelle sur le site de Paris 1

Professeur d’histoire moderne, spécialiste des sociétés urbaines de l’Italie moderne, porteur du projet ANR (2019-2022) « Processetti. Mariage et mobilité à Venise (fin xvie-xviiie siècle) », en collaboration avec l’Université de Padoue, les Écoles françaises de Rome et d’Athènes, l’Université d’Athènes.

Thèmes de recherche

  • Histoire moderne
  • Italie - Europe méditerranéenne
  • Histoire sociale de l’Italie urbaine, en particulier de Venise et de Rome
  • Droits de propriété et pratiques de conservation du patrimoine
  • Mobilité géographique et mobilité sociale
  • Histoire de la famille et anthropologie historique

Parcours académique et professionnel

 2019 -, professeur d’histoire moderne à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

2016 - 2019, professeur d’histoire moderne à l’Université Lumière Lyon 2

2015, HDR soutenue à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, intitulée Villes, familles et propriétés. Contributions à l’histoire sociale de l’Italie urbaine (Venise, Rome xvie-xixe siècle)

2013 - 2015, accueil en délégation au CNRS (UMR 8596)

2012 - 2013, maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Strasbourg, en congé longue maladie de janvier 2012 à août 2013.

2006 - 2012, directeur des études pour l’histoire moderne et contemporaine à l’École française de Rome

2000 – 2006, maître de conférences en histoire moderne à l’Université de Strasbourg

2000, thèse de doctorat à l’EHESS (Paris) intitulée La propriété et l’échange. La circulation des biens immobiliers dans la Venise du xviie siècle(publiée) sous la direction de J. Revel

1997-2000, Membre de l’École française de Rome

1994-1997, Allocataire-moniteur à l’EHESS (Paris)

1992, Agrégé d’histoire

1990-91, licence et maîtrise d’histoire romaine à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

1989-1994, élève de l’École normale supérieure de Fontenay/Saint-Cloud

Responsabilités scientifiques et administratives

Coordinateur scientifique de l’ANR (2019-2022) « Processetti. Mariage et mobilité à Venise (xvie-xviiie siècle) » en partenariat avec le LARHRA, les Universités de Padoue et d’Athènes et les Ecoles françaises d’Athènes et de Rome.

Membre du Conseil de l’École d’histoire de la Sorbonne (UFR 09) (2022 -)

Membre suppléant du Conseil de l’IHMC (2021 -)

Direction de thèses

Hedia Hassine (2018 - ) : le consul Augier Sorhainde à Tunis au début du XVIIIe siècle

Damien Tourenc (2020 - ), co-direction avec M. Martinat (Université Lyon 2) : Suppressions religieuses et ventes des biens ecclésiastiques à la fin de République de Venise

Gian Filippo Donà (2021 - ), co-tutelle avec M. Cavarzere (Università dCa’ Foscari) : Les Giudici di Petizion et la tutelle des orphelins à Venise (XVIe-XVIIe siècle)

Maria Zecchin (2021 - ), co-tutelle avec E. Beri (Università di Genova) : Les relations diplomatiques entre la France et la République de Venise pendant la seconde moitié du XVIIIe siècle.

Evangelos Kopanakis (2022 - ), co-tutelle avec E. Zei (Université de Crète) : les mariages mixtes, pouvoirs et société dans les îles de la Mer Égée (1670-1720)

Francesco Zambonin (2022 - ), co-tutelle avec A. Caracausi et A. Viggiano (Università di Padova) : Sous l’emprise des falsifications. Venise, son empire et la criminalisation du faux, XVIIe-XVIIIe siècles

Publié le 20 septembre 2019, mis a jour le vendredi 18 novembre 2022

↑

Ouvrages

Lier et délier la propriété. Tutelle publique et administration des fidéicommis à Venise aux derniers siècles de la République, Rome, École française de Rome, 2018.

La Circulation des biens à Venise. Stratégies patrimoniales et marché immobilier, Rome, École française de Rome, 2005 (B.E.F.A.R., 323). 

↑

Directions d’ouvrages et de dossiers de revues

L’expérience du déclassement social. France-Italie, XVIe-premier XIXe siècle, sous la direction de J.-F. Chauvard, M. Barbot et S. Levati, Rome, École française de Rome (CEFR 573), 2021.-

Histoire du Couvent Royal des Minimes français de la très Sainte Trinité sur le mont Pincius à Rome du Révérend Charles-Pierre Martin, coordination éditoriale, en collaboration avec G. Quintaluce, École française de Rome, 2018.

Casa Savoia e Curia romana dal Rinascimento all’unità d’Italia, sous la direction de Jean-François Chauvard, Andrea Merlotti et Maria Antonietta Visceglia, Rome (CEFR 500), 2015.

Atlante dell’Italia rivoluzionaria e napoleonica, sous la direction de M. P. Donato, D. Armando, M. Cattaneo, J.-F. Chauvard, Rome (CEFR477), 2013.

Fidéicommis. Instruments juridiques et pratiques sociales (Italie/Europe, Bas Moyen Âge/ xixe siècle),en collaboration avec A. Bellavitis et P. Lanaro, dossier de 17 articles publiés dans les MEFRIM, 2012, 2.

Enfance et monde adulte (Moyen-Âge – époque moderne), en collaboration avec A. Groppi, dossier de 12 articles publiés dans les MEFRIM, 2011, 2.

“Questioni di stima” en collaboration avec M. Barbot et L. Mocarelli, Quaderni storici, 135/3, 2010, p. 643-650.

Les Fruits de la récolte, Études offertes à Jean-Michel Boehler, éd. par J.-F. Chauvard et I. Laboulais, avec l’assistance de C. Lebeau, Strasbourg, PUS, 2007.

L’économie de la construction dans l’Italie moderne, en collaboration avec L. Mocarelli, numéro monographique des MEFRIM, 2007, 2, composé de 26 articles.

Éloignement géographique et cohésion familiale (xve-xxe siècle),édité par J.-F. Chauvard et C. Lebeau, Strasbourg, PUS, 2006.

Les blancs de la carte. Modalités et enjeux de la construction des savoirs géographiques (xvie-xxe siècle), éd. par I. Laboulais, avec l’assistance de J.-F. Chauvard et O. Goerg, Strasbourg, PUS, 2004.

↑

Articles dans des revues à comité de lecture

« Quelles sont les causes qui font qu’une ville est plus grande qu’une autre ? » Ville, richesse et population d’après Giovanni Botero, Regards croisés sur l’économie, 2021-1, n° 28, p. 14-22.

“Assistenza agli anziani, famiglie e istituzioni. Il contributo di Angela Groppi”, Genesis, XXI, 2021-2, p. 137-154.

« Le mariage entre « Grecs » et « Latins » dans le monde vénitien. Gouvernement des minorités, Discordes confessionnelles et convergences procédurales (fin xvie-fin xviiie siècle) », Annales de démographie historique, 2018, 2, p. 179-211.

“Fedecommessi, beni fuori mercato ? La fabbrica del Palazzo Venier nella Venezia del Settecento”, Quaderni storici, 1, 2017, p. 73-105.

“Adaptabilité versus inalinéabilité. Les dérogations de fidéicommis dans la Venise du xviiie siècle”, Annales H.S.S.,4, 2015, p. 849-878.

“De l’usage du fidéicommis à l’époque moderne. État des lieux”, avec P. Lanaro et A. Bellavitis, dans MEFRIM, 2, 2012, p. 321-337.

« A proposito di Il welfare prima del welfare » di Angela Groppi, Quaderni storici, 138/3, 2011, p. 829-835.

« La place des enfants », introduction au dossier Enfance et monde adulte (Moyen-Âge – époque moderne),avec A. Groppi, MEFRIM, 2011, 2, p. 311-314.

« Premessa » et coordination du dossier “Questioni di stima” en collaboration avec M. Barbot et L. Mocarelli, Quaderni storici, 135/3, 2010, p. 643-650.

Avec Luca Mocarelli, « Oltre la pietrificazione del denaro : ripensare l’edilizia in una prospettiva storico-economica », Città & Storia, IV, 1, 2009, p. 1-24.

« Pour en finir avec la pétrification du capital. Investissements, constructions privées et redistribution dans les villes de l’Italie moderne », MEFRIM, 2, 2007, p. 433-446.

« Introduction », L’économie de la construction dans l’Italie moderneMEFRIM, 2, 2007, p. 211-214.

« Centralités et système urbain à Venise (xve-xviiie siècle) », Rives nord-méditerranéennes, 26, 2007, p. 21-30.

« Rendita, diritto e morale. Proprietari e inquilini in età moderna », Quaderni storici, 113/2, 2003, p. 305-323.

« Investir au plus proche. Le comportement immobilier de commerçants et d’artisans dans la Venise du XVIIe siècle », Histoire urbaine, 4, 2001, p. 9-26.

« Du bon usage des sources notariales et fiscales. L’étude du marché immobilier dans la Venise du XVIIe siècle », MEFRIM, 2000, p. 45-59.

« La formation des prix immobiliers dans la Venise du XVIIe siècle », Histoire & Mesure, 3/4, 1999, p. 331-368.

« Pour une histoire dynamique de la propriété vénitienne. L’exemple de la paroisse de San Polo (XVIIe-XVIIIe siècles) », MEFRIM,1, 1999, p. 7-72.

↑

Contributions dans des ouvrages collectifs

« La ruine des biens et l’infortune des familles (Venise, xvie-xviiie siècle) », dans S. Cerutti et alii (dir.), Des choses et des personnes. Une autre histoire de la citoyenneté, Toulouse, éditions Anacharsis, 2023 (à paraître).

« Le Ventennio francese (1796-1814) : une révolution territoriale », dans J. Boutier et S. Landi (dir.), Histoire d’Italies (XIIe-XIXe siècle), 2023 (à paraître).

« Zuanne de Negroponte, grec et bigame entre Venise et Gênes. Mariage mixte et mobilité en Méditerranée à la fin du xvie siècle », dans Guillaume Calafat, Fabrice Micallef, Mathilde Monge et Johann Petitjean (dir.), Frontières, conflits, passages (Europe, Méditerranée). Mélanges en l’honneur de Wolfgang Kaiser, Paris, Publications de la Sorbonne, 2023 (à paraître)

« Le strutture della proprietà nella parrocchia di San Polo in età moderna », dans D. Raines (dir.), La chiesa e la parrocchia di San Polo. Spazio religioso e spazio pubblico, Venise, 2021, p. 181-200.

« Statuts et conditions sociales à l’épreuve du déclassement. Quelques considérations introductives », dans J.-F. Chauvard, M. Barbot et S. Levati (dir.), L’expérience du déclassement social. France-Italie, XVIe-premier XIXe siècle, sous la direction de, Rome, École française de Rome, 2021 (CEFR 573), p. 1-14. 

« I processetti matrimoniali : una fonte per la storia. Disciplinare il matrimonio, controllare la mobilità, XVI-XVIII secoli », dans M. Meriggi et A. M. Rao (dir.), Stranieri. Controllo, accoglienza e integrazione negli Stati italiani (XVI-XIX secolo), Naples, Federico II University Press, 2020, p. 27-48.

« Housing and Residential Mobility around Piazza Navona at the Turn of the 18th/19th Centuries », en collaboration avec J. Renard, dans E. Canepari et M. Crisci (dir.), Urban Mobility. practices, itineraries and contexts from the 17th century to the present, Rome, Viella, 2019, p. 83-101.

« Appunti sulla parrocchia di San Giacomo a fine Cinquecento », en collaboration avec I. Cecchini, dans M. Bisson, I. Cecchini, D. Howard (dir.), La chiesa e la parrocchia di San Giacomo dall’Orio : una trama millenaria di arte e fede, Rome, Viella, 2018, p. 61-87.

« Faire mémoire et porter témoignage. Histoire du Couvent Royal des Minimes français de la très Sainte Trinité sur le mont Pincius à Rome du père Charles-Pierre Martin », avec A. Romano et S. Roberto, dans Histoire du Couvent Royal des Minimes français de la très Sainte Trinité sur le mont Pincius à Rome, Rome, 2018, p. 3-24.

« Accès au marché immobilier et appartenance locale à Venise (fin Moyen Âge – temps modernes) », dans S. Bargaoui, S. Cerutti, I. Grangaud (dir.), Appartenance locale et propriété au Nord et au Sud de la Méditerranée, Livre de l’Ireman, Aix-Marseille, 2015 (http://books.openedition.org/iremam/3466).

« Come se fosse stato il papa medesimo. La legazione del cardinal Pietro Aldobrandini (1600-1601) e la sua rievocazione », dans  Casa Savoia e Curia romana dal Rinascimento all’unità d’Italia, sous la direction de Jean-François Chauvard, Andrea Merlotti et Maria Antonietta Visceglia, Rome, 2015, p. 195-229.

« Conclusions », dans J.-P. Genet et I. Mineo (dir.), Les signes de la distinction, Paris, 2014, p. 383-390.

« L’immeuble, mode d’emploi. Habitat, propriété et usages sociaux d’un îlot urbain au nord de la Place Navone dans la première moitié du xixe siècle », dans Piazza Navona. Du stade de Domitien à la place contemporaine, Rome (CEFR), 2013, p. 591-605.

« Enquête sur les habitants de la Place Navone au tournant des xviiieet xixe siècles. Structures familiales et manière d’habiter », avec J.-P. Bardet et J. Renard, dans Piazza Navona. Du stade de Domitien à la place contemporaine, Rome (CEFR), 2013, p. 565-590.

Introduction du chapitre « Structures et fonctions d’un lieu central : la place Navone entre la fin du xve siècle et le milieu du xixe siècle », dans Piazza Navona. Du stade de Domitien à la place contemporaine, Rome (CEFR), 2013, p. 523-524.

« Introduzione generale », avec M. P. Donato, D. Armando et M. Cattaneo, Atlante dell’Italia rivoluzionaria e napoleonica, sous la direction de M. P. Donato, D. Armando, M. Cattaneo, J.-F. Chauvard, Rome (CEFR,477), 2013, p. VII-XII.

« Introduzione. Sezione IX. Città », avec A. Cogné, G. Montègre, G. Bertrand, commentaires et tables sur Turin et Venise, dans Atlante dell’Italia rivoluzionaria e napoleonica, sous la direction de M. P. Donato, D. Armando, M. Cattaneo, J.-F. Chauvard, Rome (CEFR, 477), 2013, p. 311-319, 322-327, 334-339.

« Come mai certi individui non hanno cognome ? Pratiche di registrazione a Venezia dopo il Concilio di Trento”, dans A. Addobbati, R. Bizzocchi, G. Salinero (éd.),I cognomi italiani nell’ambito dell’antroponimia dell’Europa mediterranea, Pise, 2012, p. 345-364.

“Madrine, commari e levatrici. Donne e parentela spirituale a Venezia nella seconda metà del Cinquecento”, dans A. Bellavitis, N. M. Filippini e T. Plebani (éd.), Spazi, poteri, diritti delle donne a Venezia in età moderna, Vérone/Bolzano, QuiEdit, 2012, p. 181-195.

« Dibattito conclusivo », dans M. Bossi, M. Lombardi, R. Müller (éd.), La cultura francese in Italia all’inizio del XX secolo. L’Istituto francese di Firenze, Florence, L. Olschki Editore, 2010, p. 202-205.

Introduction et notes du texte d’A. Bruhl, dans « A l’Ecole de toute l’Italie ». Pour une histoire de l’Ecole française de Rome, Rome (CEFR431), 2010, p. 219-228.

« Capitales et transferts culturels. Quelques réflexions autour de Rome-Paris 1640 », dans Rome-Paris 1640. Transferts culturels et renaissance d’une école artistique, colloque des 17-19 avril 2008, Rome, Académie de France à Rome -Villa Médicis, 2010, p. 27-38.

« Dietro l’immobilità della struttura proprietaria. Mutamento sociale e ricomposizione delle gerarchia dei patrimoni a Venezia (1661-1712) », dans G. Alfani et M. Barbot (éd.), Ricchezza, valore, proprietà in età preindustriale 1400-1850, Venise, Marsilio, 2009, p. 211-225.

« “Ancora che siano invitati molti compari al Bettesimo”. Parrainage et discipline tridentine à Venise (xvi siècle) », dans G. Alfani, P. Castagnetti, V. Gourdon (éd.), Le baptême. Entre usages sociaux et enjeux idéologiques, colloque de Saint-Etienne 22-23 novembre 2007, Saint-Etienne, Presses de l’Université de Saint-Etienne, 2009, p. 341-368.

« Petite querelle juridictionnelle autour des droits d’émigration, de citoyenneté et de souveraineté à Strasbourg à la fin de l’Ancien régime », dans Les Fruits de la récolte, Études offertes à Jean-Michel Boehler, éd. par J.-F. Chauvard et I. Laboulais, avec la collaboration de C. Lebeau, Strasbourg, PUS, 2007, p. 313-332.

« Palais urbains et villas rurales. Les résidences des patriciens vénitiens à l’époque moderne », dans J. Dunne et P. Janssens (éd.), Living in the City : Elites and their residences 1500-1900, Turnbout, Brepols (Studies in European Urban History, 1100-1800), Turnhout, Brepols, 2008, p. 57-77.

« Les catasticivénitiens de l’époque moderne. Pratique administrative et connaissance du territoire », dans M. Touzery (éd.), De l’estime au cadastre en Europe, xve-xviiie siècle, L’époque moderne, Actes du colloque tenu à Bercy les 4 et 5 décembre 2003, Paris, Comité pour l’histoire économique et financière de la France, 2007, p. 419-441.

« Migration et liens familiaux. Les Rivet entre l’Auvergne, Paris et New York au tournant des xixeet xxe siècles », dans J.-F. Chauvard et C. Lebeau (éd.), Eloignement géographique et cohésion familiale (xve-xxe siècle), Strasbourg, PUS, 2006, p. 97-121.

« Introduction », avec C. Lebeau, dans J.-F. Chauvard et C. Lebeau (éd.), Eloignement géographique et cohésion familiale (xve-xxe siècle), Strasbourg, PUS, 2006, p. 5-11.

« Circuit des biens dotaux et stratégies familiales dans la Venise du xviie siècle », dans La famille, les femmes et le quotidien (xive-xviiie siècle). Textes offerts à Christiane Klapish-Zuber et rassemblés par I. Chabot, J. Hayez et D. Lett, Paris, Publications de la Sorbonne, 2006, p. 291-307.

« Croissance urbaine, marché et propriété dans la Venise des xvieet xviie siècles », dans P. Lavastre et R. Mas (éd.), Propriedad urbana y crecimiento de la cuidad, Seminario celebrado 4-5 febrero 2002, Madrid, Casa de Velazquez et UAM ediciones, Madrid, 2005, p. 35-52.

« Le nouveau, le flou et l’incertain. Représentations de la Dalmatie vénitienne et cartographie des confins au temps de la paix de Karlowitz (1699) », dans I. Lesage (ed.), Les blancs de la carte. Modalités et enjeux de la construction des savoirs géographiques (xvie-xxe siècle), Strasbourg, PUS, 2004, p. 193-220.

« Source notariale et analyse des liens sociaux. Un modèle italien ? », dans F.-J. Ruggiu, S. Beauvalet et V. Gourdon (éd.), Liens sociaux et actes notariés dans le monde urbain en France et en Europe, Paris, Presses de la Sorbonne, 2004, p. 87-108.

« Immobilisation du capital et construction privée dans les grandes villes de l’Italie moderne », dans L’Argent dans la ville. France, Espagne, Italie xviie-xviiie siècles, éd. par F.-X. Emmanuelli, Montpellier, Liame, 2001, p. 137-162.

« Échelles d’observation et insertion des étrangers dans l’espace vénitien. XVIIe-XVIIIe siècles », dans J. Bottin et D. Calabi (éd.), Les étrangers et la ville, Paris, Éditions de la Maison des Sciences de l’Homme, 1999, p. 195-208.

« Scale di osservazione e inserimento degli stranieri nello spazio veneziano tra XVII e XVIII secolo », dans D. Calabi et P. Lanaro (éd.), La Città italiana e i luoghi degli stranieri XIV-XVIII secolo, Bari, Laterza, 1998, p. 85-107.

« La décadence de Venise. Les avatars d’un mythe historiographique », dans A. Fontana (éd.),Mythes politiques de Venise, Fontenay, Éditions de l’ENS de Fontenay/Saint-Cloud1997, p. 211-233.

Publié le 9 novembre 2022

Version imprimable de cet article Version imprimable
Accueil du site IHMC
 
Institut d'histoire moderne
et contemporaine – UMR 8066
ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris
+33 (0)1 44 32 32 86
contact-ihmc@ens.fr
Facebook YouTube