↑

Accueil > Le Laboratoire > Annuaire des membres > Membres statutaires > PASSINI Michela

Michela Passini

Chargée de recherche

CNRS

Présentation
Déplier/Replier
Parcours
Déplier/Replier
Publications
Déplier/Replier
Enseignement Encadrement
Déplier/Replier
Organisation d’événements
Déplier/Replier
Portrait du membre

ENS – PSL
IHMC, b. CD332 (esc. D)
45, rue d’Ulm, 75005 Paris

Titres et fonctions

Chargée de recherche au CNRS, rattachée à l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (depuis 2012).

Chercheuse associée à l’équipe de recherche de l’École du Louvre.

Ancienne élève de l’École normale supérieure de Pise.

Thèmes de recherche

Spécialiste de l’histoire de l’histoire de l’art, de l’histoire des musées et du patrimoine, Michela Passini développe à l’IHMC une histoire transnationale des processus de patrimonialisation à travers l’étude des dispositifs muséologiques et des formes d’écriture de l’histoire de l’art.
Elle prépare actuellement une thèse d’habilitation à diriger des recherches sur la migration d’historiens de l’art germanophones vers les pays anglo-saxons pendant les années 1930. Elle s’intéresse particulièrement à l’évolution de la pratique de l’histoire de l’art déterminée par les déplacements des chercheurs, et à l’impact que leur éventuelle assimilation a eu sur la discipline en Angleterre et aux Etats-Unis.

Parcours

Michela Passini s’est formée à la Scuola Normale Superiore de Pise (1999-2008) et a été post-doctorante à l’Institut national d’histoire de l’art (Paris, 2008-2012).
Depuis 2012, elle est chargée de recherche au CNRS. Elle enseigne à l’Ecole du Louvre, où elle est responsable du groupe de recherche de master en histoire de la muséologie, et à l’Université de Neuchâtel.

Responsabilités collectives et scientifiques

  • Responsable avec Virginie Martin et Stéphane Van Damme de l’organisation du séminaire commun de l’IHMC (depuis 2018).
  • Membre suppléante du conseil de laboratoire de l’IHMC (depuis 2018).
  • Membre de l’Editorial Board de Predella. Journal of Visual Arts (depuis 2020).
  • Membre de l’Editiorial Advisory Board du Journal of Art Historiography(2013-2020).

Publié le 26 avril 2013, mis a jour le samedi 19 novembre 2022

Cursus universitaire

2010. Qualification aux fonctions de maître de conférences par le CNU, section 22.

2008-2012. Post-doctorat à l’Institut national d’histoire de l’art (Paris), projet de recherche sur la création des premières revues spécialisées enhistoire de l’art en France, Italie, Angleterre et dans l’espace germanophone.

2003-2007. Doctorat d’histoire de l’art sous la direction de M. le professeur Enrico Castelnuovo, Scuola Normale Superiore (Pise), Il nazionalismo e le origini della storia dell’arte. Francia e Germania 1870-1933.
Thèse soutenue le 14 janvier 2008, devant un jury composé par M. Enrico Castelnuovo (Scuola Normale Superiore), M. Henri Zerner (Harvard University), M. Carlo Ginzburg (Scuola Normale Superiore), Mme Donata Levi (Università degli studi di Udine), Mme Marisa Dalai-Emiliani (Università degli studi di Roma - La Sapienza), M. Massimo Ferretti (Scuola Normale Superiore), M. Marco Collareta (Università degli studi di Pisa).
Reçue avec mention 70/70 cum laude.
Publiée en français aux éditions de la MSH-Centre allemand d’histoire de l’art en 2012, Le nationalisme et les origines de l’histoire de l’art. France et Allemagne, 1870-1933.

1999-2003. Scuola Normale Superiore (Pise), « corso ordinario » (Majeure : Histoire de l’art. Mineure : Histoire contemporaine).

Parcours professionnel

Déc. 2016. Promotion au grade de Chargé de recherche de première classe

Sept. 2012. Chargée de recherche au CNRS, UMR 8066 Institut d’histoire moderne et contemporaine.

  • Animation, avec Jérémie Koering (CNRS, Centre André Chastel et Université de Fribourg), du séminaire international Pour une histoire des pratiques en histoire de l’art : I. Les outils visuels (2018-2019) et II. A distance. Logiques et outils du travail délocalisé (2019-2020). Préparation, avec Jérémie Koering et Annamaria Ducci (Fondazione Centro Studi Ragghianti, Lucques), d’une série de trois colloques internationaux sur la pratique de la correspondance chez les historiens de l’art.
  •  Responsable, avec Stéphane Van Damme et Virginie Martin, de l’organisation du séminaire de l’IHMC.
  • Création, à l’IHMC, avec Blaise Wilfert Portal (ENS-IHMC), d’un groupe de recherche sur l’histoire de la traduction en histoire, histoire littéraire et histoire de l’art ; organisation d’une journée d’études (Traduire l’histoire : pratiques et acteurs de la traduction en histoire et histoire de l’art, 20 octobre 2018) et publication d’un numéro thématique de la Revue germanique internationale (octobre 2020) ; continuation du projet par l’organisation, en collaboration avec Michele Sisto (Université Chieti-Pescara), d’une série de workshops en 2021.
  • Création du groupe de recherche Le patrimoine à l’épreuve de l’histoire transnationale (http://transfers.ens.fr/le-patrimoine-a-l-epreuve-de-l-histoire-transnationale). Organisation d’ateliers et préparation d’une publication collective.
  •  Participation au programme franco-allemand (ANR) « TRANSNAT. La transculturalité des espaces nationaux. Processus de traduction, figures de médiation et effets socioculturels des transferts littéraires en Europe », sous la direction de Christophe Charle : développement du volet « Traduction et histoire de l’art », en collaboration avec Blaise Wilfert Portal et Claire Guérin.
  • Participation au programme Artl@s (ANR jeunes) : développement de l’axe « Patrimoines ».

2014-2018. Secrétaire du Réseau international de formation en Histoire de l’art (RIFHA), responsable, avec Maria Grazia Messina (Università degli Studi di Firenze), de l’organisation de l’École internationale de printemps en Histoire de l’art à Villa Madici (Rome, mai 2016).

2008-2012. Institut national d’histoire de l’art : post-doctorat, axe Histoire de l’histoire de l’art, sous la direction scientifique d’Anne Lafont.

Publié le 28 septembre 2022

↑

Ouvrages de recherche

Couverture de l'ouvrageL’œil et l’archive. Une histoire de l’histoire de l’art, Paris, La Découverte, coll. « Écritures de l’Histoire », avril 2017.

  • Comptes rendus : Étienne Anheim, Le Monde, 5 mai 2017 ; Nicolas Devers-Dreyfus, L’Humanité, 1er juin 2017 ; Elisabeth Santacreu, Le Journal des arts, 26 mai 2017 ; Corinne Delmas, Liens Socio, juin 2017 ; Christian Ruby, Non Fiction, 25 septembre 2017 ; Vingtième siècle. Revue d’histoire, 1/2018 ; Annamaria Ducci, Annales. Histoire sciences sociales, 1/2018 ; Marie Tchernia-Blanchard, Revue historique, 1/2018.

La fabrique de l'art nationalLa fabrique de l’art national. Le nationalisme et les origines de l’histoire de l’art en France et en Allemagne (1870-1933), Paris, Centre allemand d’histoire de l’art-MSH, 2012, 333 p. (Passages ; 43).

  • Comptes rendus : Michel Espagne, Revue de l’art, 2/2014 ; Daniel Russo, Annales. Histoire sciences sociales, 3/2013 ; Rossella Froissart, Revue historique, 4/2013 ; Sophie-Anne Leterrier, Relations internationales, 1/2014 ; Victor Claass, Zeitschrift für Kunstgeschichte, 2/2014 ; Matthew Rampley, Journal of Art Historiography, 2015 ; Johan Popelard, Le Monde diplomatique, juin 2013.
↑

Direction d’ouvrages

Ouvrage à paraîtreEn collaboration avec François-René Martin et Neville Rowley (dir.), Histoires de prêts. Mémoires et enjeux des prêts dans les musées, Paris, Éditions de l’École du Louvre, à paraître.

Ouvrage à paraîtreEn collaboration avec Neil McWilliam (dir.), Faire l’histoire de l’art en France 1890-1950. Pratiques, écritures, enjeux, Paris, Éditions de l’INHA-Presses Universitaires de Strasbourg, à paraître début 2023.

Couverture de l'ouvrageMichela Passini et Blaise Wilfert (dir.), « La traduction en histoire et en histoire de l’art », numéro thématique de la Revue germanique internationale, 32, 2020.

Couverture de l'ouvrageAnnick Fenet, Michela Passini et Sara Nardi-Combescure (dir.), Hommes et patrimoines en guerre. L’heure du choix (1914-1918), Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, 302 pages, mars 2018 (Collection « Histoires »). 

Michela Passini et Pascale Rabault-Feuerhahn (dir.), « La part étrangère des musées », numéro thématique de la Revue germanique internationale, 21, 2015.

↑

Édition de textes

Correspondance allemande d'Eugène MüntzCorrespondance allemande d’Eugène Müntz. Aux origines de l’institutionnalisation de l’histoire de l’art, Paris, Labex TransferS et Armand Colin, 2012, 341 p. (Armand Colin-Documents).

Maurice Barrès, La grande pitié des églises de France, texte introduit et établi par Michel Leymarie et Michela Passini, Paris, INHA-Presses universitaires du Septentrion, 2012, 239 p. (Histoire et civilisations).

Le Génie dans l’art. Anthologie des écrits esthétiques et critiques de Gabriel Séailles, textes réunis par Sarah Linford et Michela Passini, Paris, Kimé, 2011, 296 p. (Esthétiques).

↑

Articles dans des revues à comité de lecture, contributions à des ouvrages de recherche (depuis 2012)

« Heritage making, internationalized. The Exhibitions of Impressionist Painters at the Orangerie (Paris, 1930-1937) », Oxford Art Journal, 46, 2023, à paraître.

« Migration et évolution des pratiques savantes. Sur une conférence d’Erwin Panofsky », Revue d’histoire des sciences humaines, 41, 2022, à paraître.

En collaboration avec Blaise Wilfert, « Géopolitique de l’histoire de l’art 1900-1910. Traduction, pratique de la bibliographie et circulation de l’information », dans Neil McWilliam et Michela Passini (dir.), Faire l’histoire de l’art en France 1890-1950. Pratiques, écritures, enjeux, Paris, Éditions de l’INHA-Presses Universitaires de Strasbourg, à paraître début 2023.

« Vers une histoire “sociale” de l’art ? Aux origines d’une réflexion sur les dimensions sociales de la production artistique », dans Neil McWilliam et Michela Passini (dir.), Faire l’histoire de l’art en France 1890-1950. Pratiques, écritures, enjeux, Paris, Éditions de l’INHA-Presses Universitaires de Strasbourg, à paraître début 2023.

« Penser l’italianité des arts. Géopolitique de l’art italien chez Luigi Lanzi et Leopoldo Cicognara », dans Jean Boutier, Sandro Landi et Olivier Rouchon (dir.), Histoires d’Italie, Paris, Éditions de l’École française de Rome, à paraître fin 2022.

« La Florence d’Eugène Müntz entre histoire des pratiques savantes en construction d’un mythe politique », dans Anne Lepoittevin, Emmanuel Lurin et Alain Mérot (dir.), Florence, ville d’art, et les français. La création d’un mythe, Rome, Campisano, 2022, p. 81-94.

En collaboration avec Matthieu Letourneux, « Culture de masse et haute culture ‘à la française’ : les circulations oubliées », dans Quentin Deluermoz (dir.), D’ici et d’ailleurs. Histoires globales de la France contemporaine, Paris, La Découverte, 2021, p. 285-322.

« Pensare le mostre. Carlo Ludovico Ragghianti negli anni quaranta e cinquanta », dans Martino Doimo et Marko Pogacnik, Fare mostre. Italia 1920-2020 : colpi di scena e messinscena, numéro thématique de Iride. Quaderni della ricerca, 2020, p.18-37.

« Pourquoi traduire ? Pratiques et enjeux de la traduction aux débuts de l’histoire de l’art professionnelle », dans Michela Passini et Blaise Wilfert Portal (dir.), Traduire l’histoire. Acteurs et pratiques de la traduction en histoire et histoire de l’art, numéro thématique de la Revue germanique internationale, 32, 2020, p. 57-75.

« Adolfo Venturi et la fondation de l’histoire de l’art en Italie au tournant du XIXe siècle », dans Marie Bossaert et Antonin Durand (dir.), La fabrique transnationale de la « science nationale » en Italie, Mélanges de l’École française de Rome, Paris, Éditions de l’École française de Rome, 2019, p. 311-321.

« Le patrimoine à l’épreuve de l’histoire transnationale. Circulations culturelles et évolutions du régime patrimonial pendant les années trente », dans Pascale Goetschel, Vincent Lemire, Yann Potin (dir), Patrimoine. Une histoire politique, numéro thématique de Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 137, 2018, p. 49-61.

« La Conférence d’Athènes sur la conservation des monuments d’art et d’histoire (1931) et l’émergence de la notion de “patrimoine” : une histoire croisée », dans Lucile Arnoux- Farnoux, Sophie Basch et Polina Kosmadaki (dir.), Paris-Athènes 1919-1939 : le double voyage, Athènes, Éditions de l’École française d’Athènes, 2018, p. 243-252.

« Eugène Müntz », dans Roland Recht et Jean-Claude Richez (dir.), Dictionnaire culturel de Strasbourg 1880-1930, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2017, p. 130-138.

« Hubert Janitschek », dans Roland Recht et Jean-Claude Richez (dir.), Dictionnaire culturel de Strasbourg 1880-1930, Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, 2017, p. 91-96.

« Jacques Mesnil et la genèse des œuvres de Botticelli », dans Neil McWilliam et al. (dir.), Histoires sociales de l’art. Une anthologie critique, 2 vol., Paris, Les Presses du Réel – Institut national d’histoire de l’art, 2016, vol. 1, p. 41-65.

« Les expositions d’arts étrangers au musée du Jeu de Paume (1923-1939). Des constructions transnationales de patrimoines nationaux », dans Agnès Callu (dir.), Autopsie du musée, Paris, CNRS-Éditions Alpha, 2016, p. 143-151.

« Les historiens de l’art au Congrès international d’esthétique et de science de l’art de Paris (1937). Voisinages disciplinaires et clivages méthodologiques », dans Carole Maigné et Céline Trautmann-Waller (dir.), L’esthétique et la science de l’art à l’âge des congrès, numéro thématique de la Zeitschrift für Ästhetik und Allgemeine Kunstwissenschaft, 61/2, 2016, p. 303-314.

« Un siècle d’“-ismes”. Mise en récit et mise en espace de l’art du XIXe siècle », dans Philippe Poirrier et Bertrand Tillier (dir.), Aux confins des arts et de la culture. Approches thématiques et transversales XVIe-XXIe siècles, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2016, p. 97-108.

« Microhistoire des processus de patrimonialisation. Les impressionnistes exposés à l’Orangerie (1930-1937) », Revue de l’art, 191, 2016, p. 61-70.

« Le catalogue, outil d’une mise en histoire de l’art contemporain », dans Claire Barbillon (dir.), Le catalogue dans tous ses états, Paris, Éditions de l’École du Louvre, 2016, p. 221-230.

« Le métier de conservateur. La construction transnationale d’une nouvelle figure professionnelle dans l’entre-deux-guerres », dans Michela Passini et Pascale Rabault- Feuerhahn (dir.), La part étrangère des musées, numéro thématique de la Revue germanique internationale, 21, 2015, p. 149-168.

« Mémoire et historiographie de la catastrophe. Le bombardement de la cathédrale de Reims en septembre 1914 », dans Monica Preti-Hamard et Salvatore Settis (dir.), Villes en ruines : images, mémoires, métamorphoses, Paris, Presses de l’Université Paris-Sorbonne, 2015, p. 228-241.

En collaboration avec Marie Tchernia-Blanchard, « André Chastel et Henri Focillon, ou la construction d’une mémoire disciplinaire », dans Sabine Frommel, Michel Hochmann et Philippe Sénéchal (dir.), André Chastel, méthodes et combats d’un historien de l’art, Paris, INHA-Picard, 2015, p. 97-106.

« Art et société : enjeu politique et démarche historienne chez Léon Rosenthal », dans Neil McWilliam, Catherine Méneux et Julie Ramos (dir.), L’art social en France de la Révolution à la Première Guerre mondiale, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 343-356.

« L’historien face à l’histoire de l’art. Outillage et horizon intellectuel de Victor-Lucien Tapié », dans Claire Mazel, Hélène Rousteau-Chambon et Philippe Sénéchal (dir.), Baroque et Classicisme. Regards croisés, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, p. 19-28.

« Le gothique dans les historiographies de l’art française et allemande. Stratégies de nationalisation et constructions croisées d’identités esthétiques », Regards croisés. Revue franco-allemande d’histoire de l’art et d’esthétique, 2, 2014, p. 11-17.

« Heinrich Wölfflin and the German Sense of Form », dans Kimberly Smith, The Expressionist Turn in Art History, Burlington, Ashgate, 2014, p. 237-252.

« Arte italiana e arte tedesca nell’opera di Henry Thode », dans Sabine Frommel et Antonio Brucculeri (dir.), L’idée du style dans l’historiographie artistique. Variantes nationales et transmissions, Actes du colloque de Cortone (Scuola Normale Superiore di Pisa, 2007), Rome, Campisano, 2013, p. 273-283.

« L’Italie de Rosenthal : l’historien de l’art de la Renaissance », dans Vincent Chambarlac, Thierry Hohl, Bertrand Tillier (dir.), , Actes du colloque de Dijon (Université de Bourgogne, 2012), Paris, Hermann, 2013, p. 253-264.

↑

Articles dans des revues sans comité de lecture, articles de synthèse et contributions à des ouvrages de synthèse

« Nouvelles fonctions pour le musée », dans Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La vie intellectuelle en France, vol. 2, Paris, Seuil, 2016, p. 73-79.

« Tendances de l’histoire de l’art », dans Christophe Charle et Laurent Jeanpierre (dir.), La vie intellectuelle en France, vol. 2, Paris, Seuil, 2016, p. 179-185.

↑

Autres

[Compte rendu] « Irene Below, Burcu Dogramaci (dir.), Kunst und Gesellschaft zwischen den Kulturen. Die Kunsthistorikerin Hanna Levy-Deinhard im Exil und ihre Aktualität heute  » et « Heinrich Wölfflin, Hans Körner et Manja Winkens (éd.), Drei Münchner Vorlesungen Heinrich Wölfflins », Regards croisés. Revue franco-allemande d’histoire de l’art et d’esthétique, 7, 2017, p. 140-143.

[Compte rendu] « Carlo Ginzburg, Peur révérence terreur. Quatre essais d’iconographie politique, Dijon, Les Presses du Réel, 2013 », Revue de l’art, 185, 2014, p.63.

[Compte rendu] « Julius Meier-Graefe, Edouard Manet, traduit de l’allemand, présenté et annoté par Victor Claass, Paris, Klincksieck, 2013 », Revue de l’art, 184, 2014, p. 92-93.

[Compte rendu] « Aby Warburg, L’Atlas Mnémosyne, avec un essai de Roland Recht, textes traduits de l’allemand par Sacha Zilberfarb, Paris, L’Ecarquillé - INHA, 2012 », Revue de l’art, 182, 2013, p. 100-101.

[Compte rendu] « Julie Verlaine, Les galeries d’art contemporain à Paris. Une histoire culturelle du marché de l’art, 1944-1970, Paris, Publication de la Sorbonne, 2012 », Revue de l’art, 181, 2013, p. 83-84.

[Compte rendu] « Alessandra Criconia, L’architettura dei musei, Rome, Carocci, 2011 », Revue de l’art, 181, 2013, p. 84.

[Compte rendu] « Restauration. Noémie Étienne et Léonie Hénaut (dir.), L’histoire à l’atelier : restaurer les œuvres d’art (XVIIIe-XXIe siècles), Lyon, Presses Univ. de Lyon, 2012. Pierre-Yves Kairis, Béatrice Sarrazin et François Trémolières (dit.), La restauration des peintures et des sculptures : connaissance et reconnaissance de l’œuvre, Paris, Armand Colin, 2012 », Revue de l’art, 181, 2013, p. 83.

[Compte rendu] « Matthew Rampley, Thierry Lenain, Hubert Locher, Andrea Pinotti, Charlotte Schoell-Glass et Kitty Zijlmans (dir.), Art History and Visual Studies in Europe. Transnational Discourses and National Frameworks, Leiden, Brill, 2012 », Revue de l’art, 180, 2013, p. 84-85

[Compte rendu] « Julius von Schlosser, Les cabinets d’art et de merveilles de la Renaissance tardive, préface et postface par Patricia Falguières, traduit de l’allemand par Lucie Marignac, Paris, Éditions Macula, 2012 », Revue de l’art, 180, 2013, p. 83-84.

[Compte rendu] « Correspondances d’artistes. Mathilde Arnoux, Thomas W. Gaehtgens, Anne Tempelaere-Panzani (éd.), Correspondance entre Henri Fantin-Latour et Otto Scholderer 1858-1902, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme - Centre allemand d’histoire de l’art, 2011. Isolde Pludermacher (éd.), Eugène Boudin. Lettres à Ferdinand Martin (1861-1870), Trouville-sur-Mer, Édition Société des Amis du musée Eugène Boudin, 2011. Daniel Ternois (éd.), Ingres. Lettres de France et d’Italie 1804-1841, Paris, Honoré Champion, 2011. Neil McWilliam (éd.), Emile Bernard, Les lettres d’un artiste (1884-1941), Paris, Les Presses du Réel, 2012 », Revue de l’art, 179, 2013, p. 83.

En collaboration avec Ségolène Le Men, « Musées imaginaires : bibliographie raisonnée », Revue de l’art, 182, 2013, p. 87-94.

Publié le 31 mars 2015, mis a jour le lundi 3 octobre 2022

Enseignements

Université de Neuchâtel (depuis 2021) : Chargée d’enseignement. Cours d’« Introduction à l’histoire des méthodes en histoire de l’art » (niveau bachelor) et cours monographique d’« Historiographie de l’art » (M1-M2).

Università degli Studi di Genova (depuis 2021) : membre du Comité scientifique de la formation doctorale, co-encadrement de thèses de doctorat dans le cadre de la collaboration entre l’École du Louvre et l’Université de Gênes.

École du Louvre, Paris (depuis 2012) : Responsable du groupe de recherche « Histoire de la muséologie » (niveau Master), animation du séminaire mensuel du groupe.

« Paris Sciences et Lettres », École normale supérieure (2013-2020) : Coordinatrice de la majeure « Histoire et théorie des arts » (Licence 1, 2 et 3) : conception des maquettes et coordination de l’équipe enseignante. Chargée des cours « Histoire des musées et du patrimoine » (L3, 24 heures) et « Histoire de l’art : épistémologie et historiographie » (L3, 24 heures). Responsable de l’organisation d’ateliers de pratiques artistiques (L2, 20h) en collaboration avec l’IRCAM, la Fémis, le CNSAD et l’ENSAD.

Co-encadrement de thèses de doctorat

Université Paris1 Panthéon Sorbonne : avec Marie Gispert, co-encadrement de la thèse de Chloé Monnatte sur le public dans les débats muséologiques de l’entre-deux-guerres.

École du Louvre - Université de Gênes : avec Paola Valenti, co-encadrement de la thèse de Ludovico Baldelli sur la genèse de la collection de l’Opera House de New York. 

École du Louvre - EHESS : avec Anne Lafont, co-encadrement de la thèse de Manon Lebreton sur l’historiographie des femmes peintres (XIXe et XXe siècle).

Participation à des jurys et à des comités de suivi de thèse

Participation au jury de thèse d’Anne-Sophie Aguilar, « Armand Dayot (1851-1934) et l’art français, d’un siècle l’autre », thèse soutenue le 15 novembre 2014 à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, sous la direction de Bertrand Tillier.

Participation au jury de thèse de Marie Tchernia-Blanchard, « Le style comme civilisation : Charles Sterling (1901-1991) historien de l’art », thèse soutenue le 28 juin 2016 à l’Université de Lorraine, sous la direction de François-René Martin et Pierre Sesmat.

Participation au jury de thèse de Soline Morinière, « Laboratoires artistiques : genèse des collections de tirages en plâtre dans les universités françaises (1876-1914) », thèse soutenue le 20 juin 2018 à l’Université Bordeaux Montaigne, sous la direction de Dominique Jarrassé.

Participation au comité de suivi de thèse d’Annalisa Laganà, « Le lettere d’artista in Italia dall’Unità alla legge Bottai. Nascita di un patrimonio » (ENS et Università della Calabria), sous la direction de Giovanna Capitelli et Maria Pia Donato. Thèse soutenue le 11 décembre 2021.

Participation au comité de suivi de thèse d’Adèle Chevalier, « Musée, récits nationaux et préhistoires (xixe-xxe siècles). Le modèle européen de préhistoire et la construction d’une préhistoire exotique » (Université Paris1 Panthéon Sorbonne - Muséum national d’histoire naturelle), sous la direction d’Arnaud Hurel et Jean-Luc Chappey.

 

Publié le 24 septembre 2022, mis a jour le lundi 3 octobre 2022

En préparation pour 2023-2024  : Série de trois colloques internationaux sur la pratique de la correspondance chez les historiens de l’art, prévus pour 2023-24 à la Fondazione Centro Studi Ragghianti (Lucques), à l’IHMC et à l’Université de Fribourg, en collaboration avec Annamaria Ducci (Fondazione Centro Studi Ragghianti, Lucques) et Jérémie Koering (Centre André Chastel et Université de Fribourg).

Depuis 2018 : Co-responsable, avec Virginie Martin et Stéphane Van Damme de l’organisation du séminaire commun de l’IHMC.

2019-2020  : Séminaire international Pour une histoire des pratiques en histoire de l’art II. A distance : logiques et outils du travail délocalisé, IHMC et Centre André Chastel, huit séances entre octobre 2019 et mai 2020, en collaboration avec Jérémie Koering (Centre André Chsatel et Université de Fribourg).

2018-2019 :Séminaire international Pour une histoire des pratiques en histoire de l’art I. Les outils visuels, IHMC et Centre André Chastel, huit séances entre octobre 2018 et mai 2019, en collaboration avec Jérémie Koering (Centre André Chastel et Université de Fribourg).

8 octobre 2018 : Journée d’études Traduire l’histoire. Pratiques et acteurs de la traduction en histoire et histoire de l’art, IHMC, en collaboration avec Blaise Wilfert Portal (ENS-IHMC), publication des actes dans un numéro spécial de la Revue germanique internationale (2020).

28-29 septembre 2017 : Colloque international Histoires de prêts. Mémoires et enjeux des prêts dans les musées, École du Louvre, en collaboration avec François-René Martin (ENSBA et École du Louvre) et Neville Rowley (Staatliche Museen zu Berlin).

27-28 janvier 2017 : Colloque international Archéologues et historiens de l’art à l’épreuve de la Grande Guerre, École normale supérieure, en collaboration avec Annick Fenet (ENS-AOROC) et Sara Nardi Combescure (ENS-AOROC).

16-21 mai 2016 : Semaine internationale de Printemps en Histoire de l’art, Passés présents. Construction, transmission et transgression du passé dans les arts / Present pasts. Construction, transmission, and transgression of the past in the arts, en collaboration avec Maria Grazia Messina (Università di Firenze) et Jérôme Delaplanche (Villa Medici), Rome, Villa Medici.

20 juin 2014 : Journée d’études Matérialité de l’art à l’âge patrimonial (XVIIIe-XXe siècle), ENS-IHMC, en collaboration avec Charlotte Guichard (IHMC).

2013-2015 : Groupe de recherche Le patrimoine à l’épreuve de l’histoire transnationale, Institut d’histoire moderne et contemporaine - Labex TranferS : organisation de huit workshops entre septembre 2013 et juillet 2015, ainsi que de différents ateliers en vue de la préparation d’une publication collective.

12-14 juin 2013 : Colloque international Global Art History and the Peripheries (ANR Artl@s), ENS et INHA, , en collaboration avec Catherine Dossin (Purdue University) et Béatrice-Joyeux Prunel (ENS).

Publié le 24 septembre 2022, mis a jour le mercredi 28 septembre 2022

Version imprimable de cet article Version imprimable
Accueil du site IHMC
 
Institut d'histoire moderne
et contemporaine – UMR 8066
ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris
+33 (0)1 44 32 32 86
contact-ihmc@ens.fr
Facebook YouTube