↑

Accueil > Le Laboratoire > Annuaire des membres > Membres associé·e·s > SAINT-RAYMOND Léa

Léa Saint-Raymond

Membre associé

Postodorante | ENS – PSL

Portrait du membre

ENS – PSL
Observatoire des humanités numériques
Bureau BC211 (2e étage)
45, rue d’Ulm, 75005 Paris

Page personnelle sur Academia.edu
Page de ses bases de données sur le site de Harvard.edu

Léa Saint-Raymond est postdoctorante à l’École normale supérieure, directrice de l’Observatoire des humanités numériques de l’ENS-PSL.

Ancienne élève de l’École normale supérieure, elle a suivi une double formation en histoire de l’art, à Sorbonne Université, et en économie, à l’École d’économie de Paris. Elle est agrégée de sciences économiques et sociales.

Sa thèse d’histoire de l’art, intitulée Le pari des enchères : le lancement de nouveaux marchés artistiques entre les années 1830 et 1939, a reçu le prix du musée d’Orsay 2019.

Elle a fondé le projet GeoMAP avec Félicie de Maupeou et Julien Cavero et elle est actuellement porteuse des projets DatArt et Digital Viau à l’ENS-PSL.

Léa Saint-Raymond enseigne l’histoire de l’art au CPES de PSL et coridige le parcours « marché de l’art » de l’École du Louvre.

Publié le 3 septembre 2019, mis a jour le jeudi 24 novembre 2022

↑

Ouvrages

Fragments d’une histoire globale de l’art, Paris, Éditions Rue d’Ulm, septembre 2021, 200 pages (collection « Actes de la recherche à l’ENS »).

À la conquête du marché de l’art – le Pari(s) des enchères, Paris, Classiques Garnier, mai 2021, avec le soutien du musée d’Orsay.

↑

Direction d’ouvrages

Fortunes et circulations des images, de l’Antiquité aux années 1970, Paris, Mare et Martin, à paraître (2023), avec le soutien du centre IMAGO.

Avec Vera Mariz, Beyond Borders. The Key for Art Market Power, Lisbonne, Caleidoscópio, à paraître (2023).

Avec Vincent Négri, Le patrimoine séquestré. (Dé)possessions des biens culturels dans les révolutions et conflits contemporains, en cours de publication.

↑

Principaux articles publiés dans des revues à comité de lecture

« (Dé)construire pour s’élever contre le modèle paternel : stratégie littéraire et immobilière d’Alexandre Dumas fils  », Image [&] Narrative, Vol. 23, 3, 2022, p. 32-51.

« Vers une histoire élargie des collections ? Les annuaires artistiques des collectionneurs au prisme des humanités numériques », Histoire de l’art, 2021, 87, p. 137-148.

« The Show Must Go On. Ethnography of the Art Market Facing the COVID-19 Pandemic  », Arts, 2021, 10 (3), 53.

« Behind the Circulations of Images », Artl@s Bulletin, vol. 1, 1, 2021.

« Bordeaux vs. Paris : An Alternative Market for Local and Independent Artists ?  », Arts, 2020, 9 (4), 114.

Avec Élodie Vaudry, « The vanishing paths of African artefacts : Mapping the Parisian auction market for “primitive” objets in the interwar period », Journal for Art Market Studies, 2020, 1.

« Revisiting Harrison and Cynthia White’s Academic vs. Dealer-Critic System », Arts, 2019, 8 (3), 96.

Avec Maxime-Georges-Métraux, « Paths of (French) Glory. The Circulations of the Matsukata Confiscated Collection (1946-1959) », Artl@s Bulletin 8, n°3, 2019.

« Entre spécimen et “belle série” : la paradoxale mise en art des objets préhistoriques en vente publique (1882-1933) », Revue de l’Art, n°206, 2019-4, p. 11-18.

« “Ce n’est pas de l’art mais du commerce !”. L’irrésistible ascension du marché comme prescripteur  », Marges, no 28, 2019, p. 63-80.

« Monstres végétaux, plantes décoratives ou oeuvres d’art ? Les arbres nains japonais à Paris (1873-1914)  », Arts asiatiques, tome 73, 2018, p. 81-96.

Avec Christine Howald, « Tracing Dispersal : Auction Sales from the Yuanmingyuan Loot in Paris in the 1860s  », Journal for art market studies, vol. 2, no 2, 2018

« Un marché qui reste de marbre ? La sculpture moderne dans les ventes aux enchères publiques parisiennes (1850-1900) », Sculptures, 2018, p. 69-75.

Avec Antoine Courtin, « Enriching and Cutting : How to Visualize Networks Thanks to Linked Open Data Platforms », Artl@s Bulletin 6, no 3, 2017

Avec Félicie de Maupeou et Julien Cavero, « Les rues des tableaux : The Geography of the Parisian Art Market 1815-1955  », Artl@s Bulletin 5, no 1, 2016

« How to Get Rich as an Artist : The Case of Félix Ziem. Evidence From His Account Book from 1850 through 1883  », NCAW, 2016

↑

Articles dans des catalogues d’exposition

Avec Maxime Georges Métraux, « A great pride for France : French Museums and the Matsukata Collection » in cat. exp. Renoir, Monet, Gauguin – Images of a Floating World, Essen, Museum Folkwang, 2022.

Avec Yaëlle Biro et Élodie Vaudry, « African Negro Art. Fénéon as Lender to MoMA » in cat. exp. Félix Fénéon. The Anarchist and the Avant-Garde, New York, MoMA, 2020, p. 200-202.

« Tissot and the French Market », in cat. exp. James Tissot : Fashion and Faith, San Francisco, De Young Museum, du 12 octobre 2019 au 9 février 2020

Avec Agnès Penot, « Paul Gauguin : Businessman or Starving Artist ? », in cat. exp. Gauguin, A Spiritual Journey, San Francisco, De Young Museum du 17 novembre 2018 au 23 juin 2019 / Copenhague, Carlsberg Glyptotek, New York, Prestel, p. 98-105.

« Pasini, un orientalista italiano al Salon », in Paolo Serafini et Stefano Roffi (dir.), Pasini e l’Oriente, Parme, Fondazione Magnani Rocca, du 17 mars au 1er juillet 2018, Milan, Silvana editoriale, p. 43-49.

« Émile Friant et le marché de l’art », in Charles Villeuneuve de Janti (dir.), Émile Friant, le dernier naturaliste ? 1863-1932, Nancy, Musée des Beaux-Arts, du 4 novembre 2016 au 27 février 2017, Paris, Somogy, 2016, p. 34-37.

↑

Chapitres d’ouvrages

« L’impressionnisme dans les annuaires de collectionneurs, en France et à l’étranger (1878-1937) », in Ségolène Le Men et Félicie de Maupeou (dir.), Collectionner l’impressionnisme. Le rôle des collectionneurs dans la constitution et la diffusion du mouvement, Milan, Silvana Editoriale, 2022, p. 150-159.

« Old Masters versus Modern Art in Parisian Auctions » in Susanna Arevy-Quash et Barbara Pezzini (dir.), Old Masters Worldwide : Markets, Movements and Museums, 1789-1939, Londres, Bloomsbury, 2020, p. 101-116.

« Le marché de l’art à Paris en 1900 », in Valérie Kobi, Stephanie Marchal et Alexander Linke (dir.), Spannungsfeld Museum. Akteure, Narrative und Politik in Deutschland und Frankreich um 1900, Berlin, De Gruyter, 2019, p. 196-218.

« Les collectionneurs d’art asiatique à Paris (1858-1939) : une analyse socio-économique » in Marie Laureillard et Cléa Patin (dir.), À la croisée des collections d’art entre Asie et Occident, du xixe siècle à nos jours, Paris, Hémisphères, 2019, p. 229-247.

« Le marché secondaire de l’art, un “aimant” pour les galeries parisiennes ? », in Denise Vernerey- Laplace et Hélène Ivanoff (dir.), Les artistes et leurs galeries. Paris-Berlin, 1900-1950. I. Paris, Rouen, Presses Universitaires de Rouen et du Havre, 2019, p. 35-44.

« La création sémantique de la valeur : le cas des ventes aux enchères d’objets chinois à Paris (1858- 1939) », in Michel Espagne et Li Hongtu (dir.), Chine France – Europe Asie. Itinéraires de concepts, Paris, Éditions Rue d’Ulm, 2018, p. 217-239.

Avec Élodie Vaudry, « A New Eldorado : The French Market for Pre-Columbian Artefacts in the Interwar Period », in Charlotte Guichard, Christine Howald et Bénédicte Savoy (dir.), Acquiring Cultures. Histories of World Art on Western Markets, Berlin, De Gruyter, 2018, p. 101-119.

« De la splendeur publicitaire à la mise au placard : l’affiche de vente publique du xixe siècle à nos jours », in Olivier Belin et Florence Ferran (dir.), Les éphémères et l’événement, Paris, Éditions de la Maison des sciences de l’homme, 2018, p. 193-219.

Publié le 2 octobre 2022, mis a jour le vendredi 18 novembre 2022

Version imprimable de cet article Version imprimable
Accueil du site IHMC
 
Institut d'histoire moderne
et contemporaine – UMR 8066
ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris
+33 (0)1 44 32 32 86
contact-ihmc@ens.fr
Facebook YouTube