↑

Accueil > Le Laboratoire > Annuaire des membres > Membres statutaires > SERNA Pierre

Pierre Serna

Professeur d’histoire moderne

Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne

Présentation
Déplier/Replier
Publications
Déplier/Replier
Diffusion
Déplier/Replier
Encadrement
Déplier/Replier
Portrait du membre

École d’histoire de la Sorbonne – UFR09 (IHMC-IHRF)
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
17 rue de la Sorbonne, 75231 Paris Cedex 05
+33 (0)1 40 46 33 70

Page personnelle sur le site de Paris 1

Titres et fonctions 

2008- : Professeur des Universités, Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.

Membre élu du conseil de la recherche de l’Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne.

2015- : Vice-président de l’AHMUF (Association des historiens modernistes des universités françaises).

Vice-président de la Commission Internationale d’Histoire de la Révolution Française.

2008-2015 : Directeur de l’IHRF (Institut d’Histoire de la Révolution française, UMS 622 CNRS/Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne), 2008-2015.

2006-2008 : Co-responsable du séminaire de master « Guerre conflit, société, XVIe-XVIIIe siècles » pour les années 2006-2007, 2007-2008 (Université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne).

Responsabilités éditoriales et scientifiques

Directeur de la revue en ligne La Révolution française.

Directeur de la collection « La Chose Publique » aux éditions Champ Vallon.

Membre du comité de lecture de la revue Annales historiques de la Révolution française.

2016-2022 : Responsable scientifique de la publication numérique des Archives parlementaires (IHRF, Bibliothèque Interuniversitaire de la Sorbonne, Persée - ENS-LYON)

2009-2014 : Coresponsable, avec Anne Simonin, du programme de recherche de l’ANR RevLoi (septembre 2009-mars 2014).

2008-2013 : Membre du Conseil d’administration de la Société des études robespierristes.

Collaborations avec des universités étrangères

octobre 2017 : Fellowship Federico Chabod, Université de Milan.

2006-2010 : chercheur français associé au PRIN (progetto de ricerce de interesse nazionale, l’équivalent d’une ANR française), Milan, Turin, Naples, Catane : « La rivoluzione atlantica ». 

septembre 2007 : mission en Chine à l’université de Beida de Pékin pour une série de séminaires auprès de doctorants sur les pistes récentes de la recherche dans le domaine de la Révolution Française, et à Shanghai pour une série de conférences organisées dans le cadre des ateliers franco-chinois de l’EHESS, l’Université Paris 1 et l’Université de Shanghai (20 jours).

janvier 2007 : invité par la Maison française d’Oxford.

avril 2006 : invitation de la société French Historical Studies pour présider une séance de travail au congrès annuel, à Urbana, (Illinois) sur le thème « La France du Directoire ».

Professeur invité (depuis 2013)

Septembre 2018 : visiting professor à l’université de Californie à Berkeley (USA), invité par Carla Hesse et Peter Salins.

Juillet 2018 : professeur invité par l’université de Waseda et la Maison franco-japonaise de Tokyo, au Japon, pour une série de conférences sur la Révolution et la République.

Février 2018 : Invité par l’Université de d’Uqam (Montréal) pour une série de conférences sur l’animal en Révolution 

Mars 2016 : professeur invité par l’université de Princeton (USA) pour un séminaire sur « Between France and America : historiographical dialogues ».

Février 2016 : professeur invité par l’unversité du Québec à Montréal (UQÀM, Canada) pour une série de conférences sur le modèle républicain.

Mai 2015 : professeur invité à une série de conférences par l’Université nationale de Séoul (Corée).

Avril 2015 : conférence annuelle E.P. Thompson et colloque sur « Beyond Borders : The Practice of Atlantic, Transnational, and World History », à l’université de Pittsburgh (USA).

Octobre 2014 : keynote speaker au congrès de la Société canadienne d’étude du dix-huitième siècle, 17 octobre 2014.

Février 2014 : invitation de l’Université des Antilles Guyane pour une série de conférences sur le thème de l’abolition de l’esclavage et des résistances, campus de Pointe-à-Pitre et Basses-Terres.

Octobre 2013 : professeur invité pour un séminaire doctoral à l’Université de Bologne (Italie), « Résistance, rébellion, révolutions : Amériques, Europe, XVIIe-XVIIIe siècles ».

Mars 2013 : professeur invité pour une semaine de séminaire doctoral par l’Université de Milan (Italie).

Publié le 9 mai 2014, mis a jour le dimanche 20 novembre 2022

↑

Ouvrages

Couverture de l'ouvrage « La Révolution française »La Révolution française, Paris, CNRS Éditions, juin 2021, 64 pages (collection « Documentation photographique »).

Couverture de l'ouvrage « Que demande le peuple ? Les cahiers de doléances de 1789. Manuscrits inédits. »Que demande le peuple ? Les cahiers de doléances de 1789. Manuscrits inédits., Paris, Éditions Textuel, octobre 2019, 192 pages (collection « Archives »).

Couverture de « L’extrême centre ou le poison français – 1789-2019 »L’extrême centre ou le poison français – 1789-2019, Champ Vallon, juin 2019, 296 pages (collection « L’esprit libre »).

Antonelle – Aristocrate et révolutionnaire, Paris, Actes Sud, septembre 2017, 320 pages, collection « Sciences humaines ».

Comme des bêtes - Histoire politique de l’animal en révolution (1750-1840), Paris, éditions Fayard, mars 2017, 452 pages, collection « Histoire ».

L’Animal en République - 1789-1802, genèse du droit des bêtes, Éditions Anacharsis, 21 octobre 2016, 256 pages, collection « Essais - Histoire ».

Fratelli di francia. Storia e storiografia di una rivoluzione divenuta repubblicana (1792-1804), Milano, Guerini e Associati, 2013, 280 p.

Avec Pascal Brioist et Hervé Drévillon. Croiser le fer. Violence et culture de l’épée dans la France moderne (XVIe- XVIIIe siècles), Seyssel, Champ Vallon, 2002, 429 p. (Epoques) ; rééd. Seyssel, Champ Vallon, 2008, 528 p. (Les classiques de Champ Vallon).

La République des Girouettes. 1795-1815… et au-delà. Une anomalie politique : la France de l’extrême centre, Seyssel, Champ Vallon, 2005, 570 p. (La Chose publique).

Antonelle, aristocrate révolutionnaire, 1747-1817, préface de Michel Vovelle, Paris, Éditions du Félin, 1997, 499 p. (Histoire).
Ouvrage récompensé, en janvier 1998, par l’attribution du Grand prix historique de Provence 1997, décerné par le jury du Conseil général des Bouches-du-Rhône, sous la présidence des professeurs Agulhon, du Collège de France, et Bautier, de l’Institut.

↑

Directions d’ouvrages

Couverture du numéroJean-Luc Chappey, Sébastien Côté, Maxime Gohier, Sylviane Leoni, Jean-François Lozier et Pierre Serna (dir.), Barbaries, sauvageries ?Dix-huitième siècleno 52, octobre 2020.

Couverture de l'ouvrageAvec Gwenael Beuchet, Laurence Danguy, Yann Graf, Charlotte Guinois, Isabelle Paresys, Jude Talbot, Le Joker, un fou au pays des cartes, catalogue de l’exposition éponyme, Paris, Éditions de Tournon, mai 2021.

Avec Martial Poirson, Alain Chevalier, Michel Biard et Gilles Bertrand (dir.), Collectionner la Révolution française, Collection « Études révolutionnaires », n°17, Société des études robespierristes, novembre 2016

Avec L. Bihl, I. Brian, H. Drévillon, A. de Baecque, A. Cabantous, L. Villiaume, I. Pantin, P. Serna, J.-M. Le Gall, P. Verschueren, La politique du rire : satires, caricatures et blasphèmes. XVIe-XXIe siècle, Ceyzérieu, Champ Vallon, 2015, 288 p. (La chose publique).

Avec Frédéric Régent et et Jean-François Niort (dir.), Les colonies, la Révolution française, la loi, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2014, 304 p. (Histoire).

Avec Antonino De Francesco et Judith Miller (dir.), Republics at War, 1776-1840. Revolution, Conflicts, and Geopolitics in Europe and the Atlantic World, New York, Palgrave Macmillan, 2013, 312 p. (War, Culture and Society, 1750-1850).

Avec Gilles Bertrand (dir.), La République en voyage 1770-1830, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, 442 p. (Histoire).

Avec Michel Biard, Philippe Bourdin et Hervé Leuwers (dir.), 1792. Entrer en République, Paris, Armand Colin, 2013, 340 p.

Avec Michel Biard, Bernard Gainot et Paul Pasteur (dir.), « Extrême » ? Identités partisanes et stigmatisation des gauches en Europe (XVIIIe-XXe siècle), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2012, 372 p. (Histoire).

Avec Gaël Rideau (dir.), Ordonner et partager la ville, XVIIe-XIXe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2011, 224 p. (Histoire).

(Dir.), Républiques sœurs. Le Directoire devant la Révolution atlantique, Rennes Presses universitaires de Rennes, 2009, 360 p. (Histoire).

Avec Bernard Gainot (dir.), Secret et République, 1795-1840, Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2004, 184 p. (Regards croisés).

↑

Directions et coordinations de numéros spéciaux de revues

Couverture de l'ouvrageMallik Melah, Pierre Serna (dir.), Le parlement des animaux, Parlement[s], Revue d’histoire politique, 2022/2 (no HS 17), Rennes, Presses universitaires de Rennes, octobre 2022, 240 p. [publication électronique, sur Cairn.info].

Couverture de l'ouvrageAvec Alan Forrest (dir.), « La Révolution française dans l’historiographie anglaise », La Révolution française, no 23, juin 2022.

Couverture de l'ouvrageAvec Paolo Conte (dir.), Ripensare la geopolitica delle rivoluzioniMo.do. Rivista di Storia, scienze umane e Cultural Heritage, Anno II, no 3-4, octobre 2021.

Avec Hélène Bégnis, Cécile Obligi (dir.), « Les Archives parlementaires entre papier et toile : exploitation d’une source [numéro spécial] », La Révolution française, no 21 | 2021, octobre 2021

Avec Mathilde Harel et Anne Simonin (dir.), « La Révolution en 3D – Textes, images, sons (1787-2440) », La Révolution française, no 20 | 2021, juin 2021.

Avec Kôbô Seigan (dir.), « Appropriation de la Révolution française dans l’historiographie japonaise », La Révolution française, no 19 | 2021, janvier 2021.

« Que dit Michel Vovelle aux Doctorant·e·s de 2020 ? », La Révolution française, no 18 | 2020, juin 2020.

<L’animal en Révolution », Annales historiques de la Révolution française, 377, juillet- septembre 2014.

Avec Stéphanie ROZA (dir.), « La Révolution ou l’invention de la femme et de l’homme nouveaux  », La Révolution française. Cahiers de l’Institut d’histoire de la Révolution française n°6-2014.

Avec François Quastana (dir.), « Le Républicanisme anglais dans la France des Lumières et de la Révolution », La Révolution française, 5, 2013.

« Dire et faire l’Europe à la fin du XVIIIe siècle »Les journées de l’IHRF. La Révolution française, 4, 2011.

«  Les massares aux temps des Révolutions.Les violences extrêmes entre conflits militaires, guerres civiles et construction des citoyennetés dans l’espace atlantique (1750-1840) », Les journées de l’IHRF. La Révolution française, 3, 2011.

« Georges Lefebvre. Georges Lefebvre au travail, le travail de Georges Lefebvre », Les journées de l’IHRF. La Révolution française, 2, 2010.

« Radicalités et modérations en Révolution », Annales historiques de la Révolution française, 357, juillet-septembre 2009.

Avec Vincent Denis, « Impostures, Fausses identités », Politix. Revue des sciences sociales du politique, n°74, 2006.

Avec Michel Biard, « Une révolution du pouvoir exécutif ? », Annales historiques de la Révolution Française, 332, avril-juin 2003.

Avec Brigitte Gaïti, « Inconstances politiques », Politix. Revue des sciences sociales du politique, n°56, 2001.

« Les Savants et la Politique », Politix. Revue des sciences sociales du politique, n°48, 1999.

↑

Contributions à des ouvrages collectifs

« Mais où est passée la compagnie de l’an II (cartes postales de guerre et Révolution française) ? », dans Bertrand Tillier (dir.), Cartes postales illustrées en guerre (1914-1918), Paris, CNRS Éditions, octobre 2021, p. 191-212.

Compte-rendu de lecture de « Peter Sahlins, 1668 : The Year of the Animal in France. New York, N.Y. : Zone Books, 2017. », Hilary Bernstein (dir.), H-France Forum Volume 14, Issue 1, 2019.

« Comment se représenter soi-même ? Pour une histoire politique des constitutions de 1791, 1793, 1795 », in Manuela Albertone (dir.), Les défis de la représentation, Paris, Les classiques Garnier, 2018.

« La place de l’animal dans la cité révolutionnée », in Catherine Courtet (dir.), Le Désordre du monde. Paris, CNRS Éditions, 2018, p. 311-326.

« Des listes de citoyens, à la liste des animaux jacobins », in Gregorio Salinero et Miguel Ángel Melón Jiménez (dir.), Le temps des listes, Représenter, savoir et croire à l’époque moderne, Peter Lang, Bern, 2018, p. 137-160.

Pierre Serna et Malik Mellah, « Réinventer l’harmonie politique de tous les êtres vivants : un projet révolutionnaire et zootechnique (1792-1820) », dans Revue d’histoire du xixe siècle, n° 54, 2017/1, p. 31-46.

« Révolution » dans B. Baczko, M. Porret, F. Rosset (dir.), Dictionnaire critique de l’utopie au temps des Lumières, Georg editeur, Chêne-bourg, Suisse, 2016, p 1093-1115.

« Le retour de Boissel ou lorsque la radicalité politique cache la République écologique des femmes citoyennes », in J. Guilhaumou, K. Lambert et A. Montenach (dir.), Genre, Révolution, transgression. Études offertes à Martine Lapied, Aix-en-Provence, Presses universitaires de Provence, 2015, p.113-127.

« Comment lire 1789 : silence aux pauvres ! d’Henri Guillemin ou la question irrésolue de l’indigent dans la cité républicaine » in Henri Guillemin historien et écrivain de la Révolution française, Actes du colloque organisé les 21 et 22 novembre 2014 par l’association Présence d’Henri Guillemin et l’IHRF, Bats, Utovie, 2015, p. 49-70.

« Trahir sa parole, s’expliquer sur sa parole : qu’est-ce qu’un Judas en politique ? », in I. Brian (dir.), Le lieu et le moment. Mélanges en l’honneur d’Alain Cabantous, Paris, Publications de la Sorbonne, 2015, p. 429-452.

«  Iconoclaste et iconomaques », in E. Fureix (dir.), Iconoclasme et révolutions de 1789 à nos jours, Seyssel, Champ Vallon, 2014, p. 37-49.

« War and Republic : Dangerous Liaisons », in A. De Francesco, J. Miller et P. Serna (dir.), Republics at War, 1776-1840. Revolution, Conflicts, and Geopolitics in Europe and the Atlantic World, New York, Palgrave Macmillan, 2013, p. 1-23.

« La République est toujours un peu plus loin », in G. Bertrand et P. Serna (dir.), La République en voyage 1770-1830, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, p. 401-413.

« Le soleil ne se couche jamais sur la Révolution… », in P. Bourdin (dir.), Les Nuits de la Révolution française , Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, 2013, p. 407-425.

« “La France est République”. Comment est né le Nouveau Régime dans Le Patriote français, de Brissot », in M. Biard, P. Bourdin, H. Leuwers et P. Serna (dir.), 1792. Entrer en République, Paris, Armand Colin, 2013, p. 255-272.

« Robespierre fait la polis (janvier 1793-janvier 1794) », in M. Biard et P. Bourdin (dir.), Robespierre, portraits croisés, Paris, Armand Colin, 2012.

«  Toute révolution est guerre d’indépendance », in J.-L. Chappey, B. Gainot, G.Mazeau, F. Régent et P. Serna, Pour quoi faire la Révolution ?, Marseille, Agone, 2012, p. 19-49. [ouvrage traduit en coréen en 2013].

« Révolution française/Historiographie au XIXe siècle », in C. Delacroix, F. Dosse, P. Garcia, et N. Offenstadt (dir.), Historiographies II. Concepts et débats, Paris, Folio-Histoire, 2010, p. 1186-1199.

« Est-ce ainsi que naît une République ? », in C. Moatti et M. Riot-Sarcey (dir.), La République dans tous ses états. Pour une histoire intellectuelle de la République en Europe, Paris Payot, 2009, p. 23-55, notes p. 304-313.

« Français encore un effort pour être républicains », in M. Biard (dir.), La Révolution française, une histoire toujours vivante, Paris, Tallandier, 2009, p. 65-80.

« La seconde république d’Arles, une ville en révolution », in Jean-Maurice Rouquette (dir.), Arles : histoire, territoires et cultures, Arles, Actes Sud, 2008, p. 791-812.

« Comment meurt une Monarchie », in J. Cornette (dir.), Histoire politique de l’Ancien Régime, Paris, Le Seuil, 2006 (1ère éd. 2000), p. 355-445.

« La Conversion permanente : changements d’opinion politique et éthique républicaine dans quelques pages d’Edgar Quinet », in F. Desbuissons, M.-C. Genet-Delacroix, F. Gugelot (dir.), Les Conversions comme Formes et Figures de la Métamorphose. Mutations et transferts culturels, Paris, L’Harmattan, 2002, p. 95-114.

« Le vieux Républicain face au jeune Roi de la Révolution, ou Quinet et le 18 Brumaire », in M. Biard, A. Crépin, B. Gainot (dir.), La Plume et le Sabre. Hommages offerts à Jean-Paul Bertaud, Paris, Publications de la Sorbonne, 2002, p. 399-419.

« Libertalia, Debout les Damnés de la Mer !  », in M. Le Bris et V. Serna (dir.), Pirates et Flibustiers des Caraïbes [catalogue d’exposition, abbaye de Daoulas et Musée de la Marine], Paris, Hoëbeke, 2001, p. 178-189.

« Emile Fassin et les Femmes de son Moulin... » in P. Picard-Cajan (dir.), Arlésienne : le mythe [catalogue d’exposition, Arles, 3 juillet 1999-30 janvier 2000],  Arles, Museon Arlaten, 1999, p. 21-48.

« Le Bicentenaire en Espagne », in M. Vovelle (dir.), Recherches sur la Révolution, Paris, La Découverte/Institut d’histoire de la Révolution française (CNRS), 1991, p. 379-384.

↑

Articles dans des revues à comité de lecture

« Réinventer l’harmonie politique de tous les êtres vivants : un projet révolutionnaire et zootechnique (1792-1820) » avec Malik Mellah, RH 19, no 54, 2017/1.

« “Les hommes ne meurent pas libres et égaux…&daquo ; ou la face cachée des tableaux du Ier prairial en 1830 », La Révolution française [En ligne], 10 | 2016, mis en ligne le 13 juin 2016, consulté le 01 septembre 2016. 

« Politiques de Rousseau et politiques de Robespierre : faux semblants et vrais miroirs déformés », La Révolution française [En ligne], 9 | 2015, mis en ligne le 14 novembre 2015, consulté le 19 novembre 2015.

« Que s’est-il dit à la Convention les 15, 16 et 17 pluviôse an II ? Ou lorsque la naissance de la citoyenneté universelle provoque l’invention du “crime de lèse-humanité” », La Révolution française [En ligne], 7, 2014, mis en ligne le 31 décembre 2014.

« Surveiller les animaux et contrôler les citoyens, ou comment policer les bêtes pour mieux hiérarchiser les humains entre 1789 et 1799… », Annales historiques de la Révolution française, 377, 2014, p. 109-144.

« Le pari politique de Brissot ou lorsque le Patriote Français, l’Abolitionniste Anglais et le Citoyen Américain sont unis en une seule figure de la liberté républicaine », La Révolution française [En ligne], 5, 2013, mis en ligne le 31 décembre 2013.

« En conclusion : concrètement qui fait la loi entre 1789 et 1792 », Clio@Themis. Revue électronique d’histoire du droit, n°6, « Les sources matérielles de la loi sous la Révolution (1789-1795) ».

« La société des égaux : d’accord mais laquelle ? Lecture du livre de P. Rosanvallon, La société des égaux (Paris, Seuil) », Annales historiques de la Révolution française, n°368, avril-juin 2012 , p. 137-154.

« Thermidor, un éternel retour ? », Sociétés politiques comparées. Revue européenne d’analyse des sociétés politiques [revue en ligne du Reasopo-Fasopo], n° 33, 2011.

« Introduction. L’Europe une idée nouvelle à la fin du XVIIIe siècle ? », Les Journées de l’IHRF. La Révolution française [En ligne], 4 , 2011, « Dire et faire l’Europe à la fin du XVIIIe siècle ».

« Droit d’humanité, droits d’animalité à la fin du XVIIIe siècle, ou la matrice du “racisme social ” en controverse », Dix-Huitième siècle, n°42, 2010 p. 246-263.

« Lefebvre au travail, le travail de Georges Lefebvre : un océan d’érudition sans continent Liberté ? », Les Journées de l’IHRF. La Révolution française [En ligne], 2, 2010, « Georges Lefebvre ».

« “Ah si père nous voyait”… Genèse, générations , biographies, révolution des concepts, révolution des personnes, », Cheiron. Materiali e strumenti di aggiornamento storiografico, n° 49, 2010, p. 107-135.

« Barère, penseur et acteur d’un premier opportunisme républicain face au Directoire exécutif », Annales historiques de la Révolution Française, n° 332, 2003, p. 101-128.

« Le manuel d’escrime. Science du savoir vivre élégant ou… « Art de tuer son homme proprement ? », Dix-Huitième Siècle, n°34, 2002, p. 349-370.

« Le Dictionnaire roturier de Furetière, ou le noble démystifié par l’alphabet  », Littératures Classiques, n° 47, 2003, p. 225–243.

«  La Bataille des Girouettes… Du bon usage du changement d’opinion durant l’été 1815 », Politix. Revue des sciences sociales du politique, n°56, 2001, p. 77-107.

« Rigomer Bazin et la Restauration : penser la république dans la monarchie », Annales historiques de la Révolution Française, n°325, juillet-septembre 2001, p. 53-76.

« Refaire l’histoire, écrire l’histoire, ou comment raconter le 18 brumaire entre 1800 et 1802 »Cahiers d’Histoire, n°77, 1999, p. 101-120. 

« La République et le coup d’Etat. Les crises de la IIIe République et la hantise du 18 brumaire »Politix. Revue des sciences sociales du politique, n°39, 1997, p. 131-154.

« Comment être démocrate et constitutionnel en 1797 ? », Annales historiques de la Révolution française, n°308, 1997, p. 199-219. 

« Antonelle, lecteur de Condillac », Dix-Huitième Siècle, n°29, 1997, p. 393-410. 

« Antonelle, bonnet rouge, talons rouges de l’aristocratie des Lumières, de l’aristocratie des Lumières au penseur de la démoncratie représentatice, ou le double statut en Révolution » [exposé de soutenance de thèse], Annales Historiques de la Révolution Française, n°301, juillet-septembre 1995, p. 459-466.

« Déclassement et Subversion. Sade et Mirabeau devant la Révolution Française », Politix. Revue des sciences sociales du politique, n° 6, printemps 1989, p. 75-79.

↑

Communications à des colloques publiés

« Comment lire 1789 : silence aux pauvres ! d’Henri Guillemin ou la question irrésolue de l’indigent dans la cité républicaine » in Henri Guillemin historien et écrivain de la Révolution française, Actes du colloque organisé les 21 et 22 novembre 2014 par l’association Présence d’Henri Guillemin et l’IHRF, Bats, Utovie, 2015, p. 49-70.

« Du noble radical à l’aristocrate tempéré ou le comte de Montlosier et la naissance d’une famille de la droite française durant le Directoire », in P. Bourdin (éd.), Les noblesses françaises dans l‘Europe de la révolution, Rennes, PUR, 2010, p. 177-196.

« L’insurrection, l’abolition de l’esclavage et le pouvoir exécutif ou les trois fondements originaux de la République des droits naturels selon Théophile Mandar », inM. Belissa, Y. Bosc et F. Gautier (coord.), Républicanismes et droit naturel : des humanistes aux révolutions des droits de l’homme et du citoyen, actes du colloque tenu à l’Université Paris VII-Denis Diderot, les 5 et 6 juin 2008, organisé par le collectif L’Esprit des Lumières et de la révolution, Paris, Ed. Kimé, 2009.

« Le retour du refoulé : ou l’histoire de la révolution anglaise à l’ordre du jour de la crise du Directoire », in P. Bourdin (éd.), La Révolution 1789-1871. Écriture d’une histoire immédiate, actes du coloque de Vizille, 21 et 22 septembre 2005, Clermont-Ferrand, Presses de l’Université Blaise Pascal, 2008.

« Ralliement vertueux ou transformisme honteux des élites au temps du Consulat et de l’Empire », in Antonino De Francesco (a cura di), Da Brumaio ai Cento giorni. Cultura di governo e dissenso politico nell’Europe di Bonaparte, Milano, Guerini e Associati, 2007, p. 177-196.

« Le bonapartisme ou l’invention de l’extrême centre comme point aveugle de l’échiquier politique français », in Alceo Riosa (ed.), Napoleone e il bonapartisme nella cultura politica italiana 1802-2005, Milano, Guerini e Associati, 2007, p. 11-34.

« Le Directoire : république du centre ? Ou postures et impostures d’un homme invisible, le bourgeois », in J.-P. Jessenne (dir.), Vers un ordre bourgeois ? Révolution française et changement social, actes du colloque de Lille, janvier 2006, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2007, p. 257-276.

« Le duel durant la Révolution, de la joute archaïque au Combat politique », in Violence and the French Revolution, actes du colloque de Washington, 26-27 octobre 2001, Historical Reflections, n° 29/3, 2004, p. 409-432.

« Existe-t-il un « extrême Centre » ?… ou le point aveugle de la république directoriale. L’exemple de la Décade », in J. Guillaumou et R. Monnier (éd.), Des Notions-Concepts en Révolution, actes de la journée d’étude de la Société des études robespierristes 2002, Paris, Société des études robespierristes, 2003, p. 149-167.

« Le Tribunal des Maréchaux… Outil pour une étude anthropologique de la violence nobiliaire, au XVIIIe siècle : le cas d’un duel à Bordeaux », in J. Pontet, M. Figeac et M. Boisson (éd.), La noblesse de la fin du XVIe siècle au début du XXe siècle, un modèle social ? Actes du colloque d’Yquem, mai 2001, Anglet, Atlantica, 2002, p. 327-345.

« “ Gouvernement du Lion... ou Règne de l’Astre brillant ? ”… Le 18 Brumaire au regard des historiens contemporains du premier Consulat », in J.-P. Jessenne (éd.), Du Directoire au Consulat. Tome 3. Brumaire dans l’histoire du lien politique et de L’État-Nation, actes du colloque international, Rouen, 23-25 mars 2000, Villeneuve-d’Ascq, CRHEN-O ; Mont-Saint-Agnan, GRHIS ; Rouen, Préfecture de la région Haute-Normandie, 2001, p. 347-368.

« Necker, historien critique de Bonaparte », Immaginario Napoleonico e luoghi della memoria. Imaginaire Napoléonien et lieux de mémoire. Sites and Memories of the Napoleonic Historical Legacy, actes du Forum Marengo 2000, 12-17 giugno 2000, Rivista Napoleonica/Revue Napoléonienne/Napoleonic Review, 1-2/2000, p. 37-49.

« Le Directoire... Un non-lieu de mémoire à revisiter », in P. Bourdin et B. Gainot (dir.), La République Directoriale, actes du colloque de l’Université Clermont-Ferrand II, 22-24 mars 1997, Clermont-Ferrand, Société des études robespierristes/Centre d’histoire des entreprises et des communautés/Centre de recherches révolutionnaires et romantiques, 1998, vol. 1, p. 37-63.

« De Brumaire à 1815 : la constitution à l’ordre du Jour », in L’Italia di Bonaparte, il tempo della politica, Venosa, 14-15 novembre 1997, Faculté des Lettres et Philosophie, Université de Basilicata.

« Réal ou la république “réaliste” », in M. Vovelle (dir.), Le tournant de l’an III. Réaction et Terreur blanche dans la France révolutionnaire, actes du 120e congrès national des sociétés savantes, Aix-en-Provence, 1995, Paris, Éditions du CTHS, 1997, p. 231-245.

« Doit-on obéissance à la constitution de l’An III ? Antonelle et la conceptualisation de la démocratie représentative (An III-An IV) », in R. Martucci (dir.), Constitution & Révolution aux États-Unis d’Amérique et en Europe (1776/1815), actes du colloque international de Macerata (Italie), 15-17 avril 1993, organisé par le Laboratoire d’histoire constitutionnelle "Antoine Barnave" de la Faculté de sciences politiques de l’Université de Macerata, Macerata, Laboratorio di Storia Costituzionale, 1995, p. 415-428.

« Sade : Les tribulations d’un Marquis révolutionnaire au... XXe siècle », in M. Vovelle (éd.), L’Image de la Révolution française, actes du congrès mondial du Bicentenaire, en Sorbonne, Londres, Pergamon Press, 1989, vol. III, p. 2226-2236.

↑

Textes parus en langue autre que le français

« Small nation , big Sisters » in J. Oddens, E. Jacobs, M. Rutjes (éd.), The political culture of the Sister Republics, 1794-1806, France The Nederlands, Switzerland, and Italy, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2015 p 183-188.

“The Republican Menagerie : Animal Politics in the French Revolution”, French History, vol. 28, n° 2, 2014, p. 188-206

(En japonais) « Robespierre au miroir de Rousseau », actes du colloque organisé pour le tricentenaire de la naissance de Rousseau, par la maison Franco-japonaise de Tokyo, sous la dir. de Nobutaka Miura (septembre 2013, Université de Chuo), 2014.

“Every Revolution is a War of Independance”, in Suzanne Desan, Lynn Hunt and William Max Nelson (eds), The French Revolution in Global Perspective, Ithaca and London, Cornell University Press, 2013, p. 165-182, 221-223.

The rights of Man and the rights of Animlity at the End of the Eighteenth century”, in Joan Landes, Paula Young Lee and Paul Youngquist eds, Gorgeous Beasts. Animal Bodies in Historical perspective, University Park (Pa.), Penn State University Press, 2012, p. 89-104, notes p. 191-196.

« 1808, o cómo pensar la « república pasiva », in P. Rujula et J. Canal (eds), La guerra de las ideas. Cultura i politica en la Espana de la guerra de independencia, Madrid, Martial Pons Historia, 2011, p. 31-57

« Censurare l’opinione pubblica dopo il Terrore. I dilemmi della Repubblica (ri)nasente , 1795-1796 ». in E. Tortarolo ( dir.), La censura nel secolo dei Lumi, una visione internazionale, Torino,Utet Libreria, 2011, p. 181-205.

(Traduit en japonais par Koichi Yamazaki) « Quelques chantiers de recherches en histoire de la Révolution française depuis le Bicentenaire », inRekishi Hyoron (Critique Historique), n° 718, février 2010, n° spécial « La Révolution française est-elle terminée ? », p. 259-311. 

“In search of the Atlantic republic : 1660-1776-1799 in the Mirror”, in Manueal Albertone et Antonino de Francesco (eds), Rethinking the Atlantic World Europe and America in the age of Democratic Revolutions, Londres, Palgrave, Macmillan, 2009, p. 257-275.

« Un Programma per l’opposizione di sinistra sotto il direttorio : la democrazia rappresentativa », Societá e Storia, n°76, 1997, p. 319-343. 

« Le Noble », in M. Vovelle (dir.)L’Homme des Lumières, réédition française de L’Uomo del IlluminismoParis, Seuil, Paris, 1996, p. 39-93.

Publié le 15 mars 2015, mis a jour le lundi 28 novembre 2022

Le joker, un fou au pays des cartes

Illustration de l'exposition

Du 19 mai au 14 août 2021

Lieu : Musée français de la Carte à Jouer (16 rue Auguste Gervais, Issy-les-Moulineaux, 92)

Vagabond, bouffon ou personnage diabolique, artiste de cirque ou bête sauvage, tricheur, comédien, séducteur et rebelle, le Joker a mille et un visages que le Musée Français de la Carte à Jouer vous propose de découvrir dans sa nouvelle exposition.

À l’occasion de cette exposition, un catalogue richement illustré, avec les contributions de Pierre Serna, Isabelle Paresys (Université de Lille), Laurence Danguy (Université de Genève), Jude Talbot (Université de Caen), Yan Graaf (DC Comics), Charlotte Guinois et Gwenael Beuchet (Musée français de la carte à jouer) sera également édité.

Commissaire d’exposition : Pierre Serna

Exposition Antonelle, un Arlésien dans la Révolution française, 1747-1817

Affiche de l'exposition

Du 14 septembre au 18 novembre 2017

Cette année, comme l’a souhaité le ministère de la Culture, les Journées européennes du patrimoine ouvrent leurs portes à la jeunesse. Quel meilleur sujet que la Révolution et l’histoire d’Antonelle, premier maire d’Arles, aristocrate et pourtant révolutionnaire, progressiste et inventeur de la démocratie représentative pour sensibiliser les jeunes à la citoyenneté ?

Pierre Serna répond aux questions du Musée départmental Arles antique à propos de l’exposition.

Dans le cadre de cette exposition, Pierre Serna a également écrit l’article « Comment rendre visible un acteur sans visage ? Le cas de l’exposition “Antonelle, un Arlésien dans la Révolution française, 1747-1817” », pour dossier spécial « Comment exposer la Révolution française en 2017 ? » du numéro 38 (septembre 2017) de Patrimoine(s) en Provence-Alpes-Côte d’Azur, la lettre d’information de la direction générale des affaires culturelles du ministère de la Culture. 

Publié le 4 octobre 2017, mis a jour le mardi 26 juillet 2022

↑

Directions de thèses

Thèses soutenues

2018 : Malik Mellah, « L’école vétérinaire de Maisons-Alfort , professeurs, enseignants, mutations durant la Révolution ».

2017 : Étiennes de Sèves (co-direction avec Pascal Bastien, université de Québec), « Espaces publics et joutes politiques après la réforme de Maupeou (1770-1774) ».

2016 : Francesco Buscemi (co-tutelle Ecole normale de Pise), « Serments politiques dans les Républiques Sœurs et dans la Restauration : expérience, interprétation, performativité (1776-1848) ».

2015 : Luca di Mauro, « Secret et clandestinité : culture de la conspiration dans l’Italie méridionale du début du XIX siècle (1799-1815) ».

2015 : Hanna Callaway (co-tutelle université de Harvard), « Citoyenneté, Propriété : la saisie des biens immobiliers à Paris pendant la Révolution ».

2015 : Paul Bergounioux, « La société militaire. Champ nobiliaire, crises et institutions (1750-1791) ».

2015 : Momcilo Markovic, « la Révolution aux barrières : la fraude et l’octroi à Paris (1785-1791) ».

2013 : Clyde Plumauzille, « Prostitution et police des moeurs dans l’espace public parisien révolutionnaire : 1794-1814. Ordre public, ordre des genres, ordre des corps ». Prix de la Chancellerie des universités de Paris en 2014.

2012 : Malik Dialo, « Paris, capitale de guerre en révolution, 1792-1795 ».

2012 : Cécilia Carnino (Université de Turin), « Marchés et économie politique en Italie durant le Triennio », co-tutelle avec Manuela Albertone.

2011 : Soulef Ayad, « La bourgeoisie d’Etat libérale et conservatrice vue au travers de cinq de ses représentants (Antoine Boulay de la Meurthe, Félix Bigot Préameneu, Michel Regnaud de Saint-Jean d’Angèly, Claude Régnier, Pierre-Lous Roederer) : vers la construction d’un nouvel ordre social et politique (1780-1820) ».

Thèses en cours

Marjorie Alaphilippe (co-tutelle avec F. Chauvaux de l’Université de Poitiers), « Faulcon, un polygraphe au temps de la Révolution ».

Jeanne-Laure Le Quang, « La Haute police durant le Premier empire ».

Thibaut Poirot, « Le discours militaire dans les Assemblées de la république ».

Mathieu Ferradou, « Les Irlandais et la Révolution française ».

Bruno Roman, « Brigandage entre Révolution et Empire, 1795-1815 ».

Clément Weiss « jeunesse et politique dans le Paris d’après 1794 jusque sous le Consulat ».

Boris Cattan « une institution dans la tourmente : les haras en France (1781-1806) »

Valentina Altopiedi , « Les femmes de lettres dans la Révolution Française »

Anne-Louis Le Cossec, « Frédéric Cuvier et la ménagerie du Muséum d’histoire naturelle ». 

Cecilia Elimort , « les paroisses de Martinique durant la Révolution française.

Baptiste Roger Lacan, « la culture de la Révolutio française dans la droite française 1890 1940 » en codirection avec Frédéric Monier ( Université d’Avignon)

Yuki Kusuda, « l’influence de la Révolution anglaise dans la Révolution française »

↑

Direction de post-doctorats

Avec le professeur Duan Mumei de l’université de Shanghai : Zhang Zhi, Politiques de de Maistre.

Avec le professeur Gao-Yi de l’université de Beida de Pékin : Li Qian, Les Monarchiens et la Constitution de 1791.

↑

Participation à des jurys de thèses

29 novembre 2008, Université de Barcelone : Maria Castella y Pujols, Les comités de rapports et de recherches dans les Assemblées constituantes, législatives, et conventionnelles, 1789-1795.

6 décembre 2008, Université de Paris I (présidence du jury) : Christelle Rabier, Les chirurgiens à Paris et à Londres au XVIIIe siècle, Economie, identités et savoirs.

17 décembre 2008 (présidence du jury) : Eric Barrault, Lacretelle historien de la révolution.

18 juin 2011 (présidence du jury) : Aline Bouchard, L’administration du département du Jura sous la Révolution, 1789-1793.

28 novembre 2011 (présidence du jury) : Virginie Martin, Diplomatie en révolution. Acteurs réseaux.

6 décembre 2011 (présidence du jury) : Renaud Faget, Commander en 1793, le cas du génélral Houchard et la bataille de Honschoote.

5 mars 2012 : Malik Dialo, Paris capitale de guerre, 1792-1795. (Direction de thèse de l’école des Chartes, obtention du diplôme d’archiviste).

22 mars 2012 : Cécilia Carmino, Pensée économique et politique dans l’Italie de la seconde moitié du XVIIIe siècle (direction de thèse, mention très honorable avec les félicitations du jury).

9 juin 2012 : Soulef Ayad, La formation d’une bourgeoisie d’Etat au tournant du Directoire et du Consulat (direction de thèse, mention très honorable avec les félicitations du jury).

24 octobre 2012 (présidence du jury) : Gaid Andro, Une génération au service de l’Etat, essai de prosopographie des procureurs généraux syndics (1780 -1830).

6 décembre 2012 (présidence du jury) : Arnaud Guinierla, Discipline au XVIIIe siècle.

20 décembre 2012 (présidence du jury) : Isidro Vanegas Useche, La Révolution néogrenadine (1808-1816), sa nature son itinéraire.

21 décembre 2012 (présidence du jury) : Arnaud Tissier, Tronchet, un avocat en révolution.

9 mars 2013 (présidence du jury) : Jean-claude Buttier Les catéchismes républicains 1789-1914.

11 mars 2013 (présidence du jury) : Martine Sin Blima Barru, Le comité des décrets, 1789-1795.

11 mars 2013 (présidence du jury) : Mme Riho Ayakawa, Les troubles populaires dans la révolution française, 1789-1792.

12 novembre 2013 (présidence du jury) : Emmanuel Covo, Commerce et révolutions dans l’espace atlantique. Etats-Unis-Saint-Domingue, 1784-1806, Présidence du jury (la thèse a obtenu le titre de meilleure thèse de l’EHESS).

15 novembre 2014 : Olivier Ritz, Les métaphores naturelles dans le débat sur la Révolution de 1789 à 1815.

↑

Participation à des jurys de HDR

Présentation de l’ HDR de Jean Luc Chappey, 5 novembre 2010.

Président du jury de l’ HDR de Dominique Godineau, 27 novembre 2010.

Participation au jury de HDR de Clément Thibaud, 28 novembre 2013

Participation au jury de HDR de Valérie Sottocasa, 21 octobre 2014.

Participation au jury de HDR de Gaël Rideau, « Dévotion privée, processions, opinion publique en France au XVIIIe siècle », 2 décembre 2014 .

↑

Organisations de colloques internationaux (sélection)

Septembre 2015 : en collaboration avec M. Biard, G. Bertrand et A. Chevalier, « Collectionner la Révolution française », au musée de Vizille.

Août 2015 : « Les études révoltuionaires , 25 ans après le bicentenaire », colloque organisé avec Alan Forrest à Djinan (Chine) à l’occasion du congrès XXe congrès mondial des sciences historiques.

Septembre 2014 : « De l’aurore nouvelle au soleil levant », semaine d’historiographie comparée entre la Révolution française et la Révolution de Meiji ( Sorbonne / Musée de Vizille). 

Septembre 2013 : « La révolution et la loi », colloque en Sorbonne, conclusion et présentation des travaux du programme de recherche de l’ANR « Rev-Loi ».

Septembre 2012 : « Entrer en république » avec l’Université de Clermont-Ferrand et la Société des études robespierristes, colloque organisé à l’occasion du 220e anniversaire de la fondation de la République.

Mai 2012 : « Le républicanisme anglais dans la France des Lumières et la Révolution », avec la Faculté de droit de l’Université d’Aix-Marseille.

Septembre 2011 : « Droit, Colonies, Révolution », en collaboration avec l’Université Lille II et l’Université d’Antilles-Guyane.

Mai 2011 : « Extrêmes, pratiques et représentation de la radicalité de gauche dans l’histoire contemporaine européenne », en collaboration avec l’Université de Rouen.

Septembre 2010 : « La république en voyage, 1770-1830 », en collaboration avec le musée de Vizille et l’Université de Grenoble.

Novembre 2009 : « L’idée d’Europe à la fin du XVIIIe siècle » au musée de Vizille.

Mai 2009 : « Guerre et république des liaisons dangereuses », en collaboration avec l’Université de Milan.

Janvier 2008 : « Républiques en miroir. Le Directoire devant la Révolution atlantique. Modélisations, confrontations, interréciprocité des républiques naissantes », en Sorbonne.

↑

Projets éditoriaux

Convention de publication des œuvres complètes de Babeuf entre l’IHRF et l’Académie des sciences de Moscou, auprès des éditions du CTHS. Ces manuscrits sont possédés par le Centre d’histoire sociale de la Russie.

Projet de numérisation et indexation des fonds anciens de la bibliothèque de l’IHRF et de la bibliothèque universitaire de Talahassee (University Florida State), échange et création d’un portail commun.

Publié le 2 avril 2015, mis a jour le mardi 26 juillet 2022

Version imprimable de cet article Version imprimable
Accueil du site IHMC
 
Institut d'histoire moderne
et contemporaine – UMR 8066
ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris
+33 (0)1 44 32 32 86
contact-ihmc@ens.fr
Facebook YouTube