↑

Accueil > Vie scientifique > Colloques et journées d’étude > Colloques et journées d’études 2024

Femmes, matrimoine et révolution : une nouvelle perspective ?

Affiche du colloque

Vendredi 14 juin 2024, de 8 h à 18 h

Auditorium, musée de Grenoble
5 place de Lavalette, Grenoble (38)

Cliquer ici pour vous inscrire pour l’accès à la visioconférence (accès libre sans inscription pour le présentiel)

Colloque organisé par Brigitte Dionnet, Pierre Serna et Jean-Loup Kastler, avec le soutien du CIHRF, de l’IHMC, de l’IUF et de la ville de Grenoble.

Voir aussi le programme sur le site du CIHRF


↑

Présentation du colloque

Pourquoi ce lieu ? Pourquoi ce thème ?

Presque naturellement... parce que Grenoble, où le rôle des femmes fut déterminant dans les journées de juin 1788 d’abord, avec la volonté ensuite de poursuivre le travail sur la place primordiale des femmes dans les événements qui fondent le monde contemporain en interrogeant leur visibilité historiographique. En ce début de 21e siècle, la notion de « matrimoine » due aux travaux de l’anthropologue Ellen Hertz a trouvé sa place dans le volontarisme de travaux d’historiennes cherchant à explorer l’histoire révolutionnaire sous une nouvelle perspective en lien avec les enjeux soulevés par les engagements féministes de notre société. La notion est reprise dans le même temps par des acteurs publics de plus en plus nombreux soucieux d’interroger de façon critique la dimension patriarcale de ce qui est habituellement défini comme le « patrimoine ». Ce que recouvre cette nouvelle idée nous parait utile pour nourrir d’interrogations inédites aussi bien la « pratique mémorielle », que l’historiographie des révolutions dans une perspective originale, créant un carrefour d’idées, de propositions de recherches et de compréhensions renouvelées. Par leurs actions, leurs expériences individuelles ou collectives, avec ou sans les hommes, et la diversité des moyens utilisés pour exprimer leurs exigences, les femmes ont joué un rôle déterminant dans les événements révolutionnaires. Pourtant, cette action n’est pas toujours évidente à identifier pour des raisons liées à des schémas d’analyse simplificateurs, à des biais de sources et à des défauts d’étiquetage des fonds d’archives. Dans le même temps, les femmes et la Révolution continuent de souffrir d’une sous-exposition dans les pratiques mémorielles malgré la multiplication des travaux historiographiques sur le sujet. Les femmes révolutionnaires semblent ainsi à l’intersection d’un double processus d’invisibilisation.

Il y a là autant de raisons pour réfléchir ensemble à ce que pourrait recouvrir une Histoire du matrimoine révolutionnaire, sous toutes ses formes, récits, écrits, images, chansons, traditions, monuments, gestes, culture immatérielle. La rencontre internationale qui se tiendra au Musée de Grenoble le 14 juin 2024, permettra de débuter, nous l’espérons, une longue réflexion sur la place qui devrait être dévolue au matrimoine révolutionnaire dans les politiques publiques et mémorielles.

La publication sera retransmise en ligne depuis le musée de Grenoble et accompagnée d’un exercice de facilitation graphique afin d’en permettre le suivi par le plus grand nombre. Nous vous invitons à vous y inscrire grâce au formulaire ci-dessous afin que nous puissions vous envoyer le lien.

Quelques publications des organisateurs en lien avec le thème de la conférence

Brigitte Dionnet, « Femme et pauvre à Paris aux premières heures de la République : une double peine porteuse de révolution », Colloque ATD-IHRF, 2018

Pierre Serna, « De la matrice révolutionnaire à la révolution matrimoniale. François Bourgeon inventeur et faiseur d’histoire », Cité internationale de la bande dessinée et de l’image, 2023.

Jean-Loup Kastler, « Écrire la révolution en Pays de Montagne : un matrimoine ? », blog de thèse citeideale.hypotheses.org

Programme

Introduction : Notre liberté/ Libète nou : les femmes révolutionnaires entre métropole et colonie

Christy Pichichero

Un panthéon pour les femmes ? Débat littéraire pendant la Révolution française

Olivier Ritz

Femmes, révolutions et matrimoine : identifier les sources aux Archives nationales

Edith Pirio

La veuve Giroud à Grenoble au xviiie siècle : le rôle des femmes dans l’imprimerie sous l’Ancien Régime

Frédéric Saby

Matrimoine à défendre ? Madame de Chaponay, une mère d’émigrés supposés pendant la Révolution

Amélie Houdou et Aurélien Lignereux

Quand la parole des femmes pauvres construit le changement de société

Brigitte Dionnet

Pause déjeuner

Femmes radicales en Révolution : quel corpus ?

Erica Mannucci

La journée des Tuiles du 7 juin 1788 : révolution matrimoniale ou matrimoine révolutionnaire ?

Jean-Loup Kastler-Vassilievitch

Les femmes dans les histoires de villes de la fin du xviiie : un matrimoine historiographique

Clarisse Coulomb

L’usage d’un mot peut-il faire advenir la chose ? Le matrimoine en question

Michèle Riot-Sarcey

Femmes, matrimoine et révolution&nsbp ; : une approche muséographique

Sébastien Gokalp

Conclusion : Femmes, matrimoine et révolution : une approche culturelle

Pierre Serna

Publié le 28 mars 2024, mis a jour le mercredi 22 mai 2024

Version imprimable de cet article Version imprimable
Accueil du site IHMC
 
Institut d'histoire moderne
et contemporaine – UMR 8066
ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris
+33 (0)1 44 32 32 86
contact-ihmc@ens.fr
Facebook X YouTube