↑

Accueil > Vie scientifique > Colloques et journées d’étude > Colloques et journées d’études 2023

Que doit l’histoire de France à Zeev Sternhell ?

Dans le cadre du séminaire « La contre-révolution se raconte la Révolution »

Affiche du colloque

Jeudi 14 et vendredi 15 décembre 2023

Jeudi : Salle Favard, École normale supérieure
46 rue d’Ulm, Paris 5e

Vendredi : Salle de conférences (6e étage) 
Maison des sciences économiques
112 Boulevard de l’Hôpital, Paris 13e

Inscription obligatoire pour le présentiel et le distanciel, auprès de thomas.corpet@ens.psl.eu

Ce colloque est organisé dans le cadre du séminaire « La contre-révolution se raconte la Révolution ».

↑

Présentation du colloque

Zeev Sternhell est mort le 21 juin 2020. Depuis cette date, le silence est plutôt de mise autour de son œuvre, de son apport, et de son regard iconoclaste sur le xixe siècle français. Une chape de plomb serait-elle posée sur les origines du fascisme et sur l’histoire des idées politiques depuis le milieu du xviiie siècle, avec l’apparition des Anti-Lumières jusqu’au fascisme du xxe siècle ?

Pourtant, son œuvre, commencée dans les années 1970 et qui s’est poursuivie toute sa vie, a profondément renouvelé l’histoire contemporaine de la France et ses conséquences sur le continent européen. Critiquant les divisions canoniques d’une histoire de la droite française, rajoutant la dimension d’une droite révolutionnaire, ses écrits ont soulevé de nombreuses controverses parmi les historiens, qui débattaient encore récemment de la force des propositions et interprétations de l’historien israélien. Au cœur de ces débats parfois tendus apparaît sa conception que les origines du fascisme Italien puisaient dans une tradition française. On trouve ensuite son analyse des Anti-Lumières comme une structuration de tout un mouvement européen qui, depuis 1750, s’est ouvertement construit et proclamé contre tout principe universel d’égalité entre tous les êtres humains.

De la pensée contre-révolutionnaire du xviiie siècle, au fascisme du xxe siècle, une longue généalogie, réactionnaire et moderne à la fois, se serait construite, que toute l’œuvre de Sternhell éclaire et propose de relire.
Parallèlement à cette œuvre d’historien, Zeev Sternhell, citoyen engagé depuis la naissance de l’État d’Israël dans la construction d’une société juste, égalitaire, n’a jamais imaginé son métier d’historien autrement que dans sa fonction d’éclaireur du présent par la connaissance du passé, toujours à la pointe des combats démocratiques.

Plus que de rendre hommage à une œuvre qui suffit en soi à exprimer à quel point elle a renouvelé les connaissances sur la société française de 1870 à 1940, puis dans un second temps de 1750 à nos jours, il est temps de repenser et comprendre ensemble quels apports essentiels continue d’offrir l’œuvre de Zeev Sternhell dans une France de 2023 plus que jamais divisée par une montée du Front national (désormais Rassemblement national), héritier des nationalismes et des pensées réactionnaires de la Troisième République (et au-delà), et face à un retour de communautarismes et de sectarismes religieux, construits contre l’universalisme des droits des hommes et des femmes.

Ce colloque scientifique tentera d’établir un bilan d’une œuvre protéiforme, dans la tradition de la disputatio universitaire, comme l’appréciait Zeev Sternhell, sans concessions, sans préjugés, où l’on tentera de dire qui il fut, et ce qu’il fit et offrit à l’histoire de la France et de l’Europe.

Jeudi 14 décembre 2023

Salle Favard , École normale supérieure
46 rue d’Ulm, Paris 5e

14 h | Ouverture

Comment être révolutionnaire et de droite ? Sternhell et la pensée de l’oxymore

Pierre Serna (IHRF-IHMC, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; IUF)

I – Des Anti-Lumières du xviiie siècle aux jours sombres du xxe siècle

14 h 30 – Réflexions sur les Anti-Lumières entre France et Italie de la fin du xviiie au début du xxe siècle

Frédéric Attal (université de Valenciennes)

15 h – Zeev Sternhell et la contre-révolution refoulée ?

Baptiste Roger-Lacan (IHMC, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne)

II – L’œuvre de Sternhell au prisme du fascisme international

15 h 30 – Sternhell vu d’Italie : le débat sur le fascisme et son origine et l’antisémitisme européen

Valeria Galimi (université de Florence)

16 h – Fleurir la tombe du dictateur. Passeurs de mémoire et réhabilitation du franquisme en Hexagone

Pierre Salmon (IHMC, ENS-PSL)

Dîner républicain

Vendredi 15 décembre

Salle de conférences (6e étage)
Maison des sciences économiques
112 Boulevard de l’Hôpital, Paris 13e

III – Une autre histoire de France

10 h – Les références antiques et médiévales dans l’analyse du fascisme par Zeev Sternhell

Nicole Hochner (université de Jérusalem)

10 h 30 – La controverse Sternhell et le fascisme français

Kevin Passmore (université de Cardiff)

11 h – Le nationalisme barrésien et ses échos dans la France d’aujourd’hui

Philip Nord (université de Princeton)

11 h 30 – Discussion

Déjeuner

IV – Visages de Sternhell, figures du fascisme

14 h – Zeev Sternhell, de la guerre vécue au récit de l’historien

Annette Becker (université de Nanterre)

14 h 30 – Intelligence du fascisme

Annie Collovald (université de Nanterre)

15 h – « Plutôt Hitler que Blum » : le nazisme comme tentation raisonnable des « élites occidentales »

Johann Chapoutot (Sorbonne Université)

V – Sternhell et la question du sionisme

16 h – Zeev Sternhell, Les origines du fascisme et la critique du sionisme

Ouzi Elyada (université d’Haifa)

16 h 30 – Zeev Sternhell, déconstructeur du sionisme socialiste ?

Philippe Gumplowicz (université d’Evry)

17 h | Conclusion

Yael Sternhell (université de Tel Aviv)

Publié le 10 novembre 2023, mis a jour le mardi 5 décembre 2023

Version imprimable de cet article Version imprimable
Accueil du site IHMC
 
Institut d'histoire moderne
et contemporaine – UMR 8066
ENS, 45 rue d'Ulm, 75005 Paris
+33 (0)1 44 32 32 86
contact-ihmc@ens.fr
Facebook X YouTube